Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le bracelet électronique pour les anciens détenus

avec André Damien
Objet de débats mouvementés, le bracelet électronique mobile permet de suivre à la trace l’ancien détenu qui le porte. Il fait l’objet d’une phase d’expérimentation de 2 ans avant d’être étendu progressivement à l’ensemble du territoire. André Damien expose les enjeux de ce nouveau système.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marine Digabel
Référence : ECL207
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/ecl207.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida1037-Le-bracelet-electronique-pour-les-anciens-detenus.html
Date de mise en ligne : 9 novembre 2006


André Damien est membre de l’Académie des sciences morales et politiques dans la section Législation, Droit public et Jurisprudence.
André Damien est membre de l’Académie des sciences morales et politiques dans la section Législation, Droit public et Jurisprudence.

André Damien explique qu’aujourd’hui, la fonction de la prison est multiple. Enfermer les condamnés permet d’abord de protéger la société civile. Mais la privation de liberté constitue aussi une sanction en tant que telle. Et puis, la prison est envisagée comme un outil de réinsertion.

Un bracelet pour les récidivistes ?

Dans ces conditions, la récidive apparaît comme un échec du système carcéral. Un récidiviste, c’est un ancien détenu que son séjour en prison n’a pas remis dans le droit chemin. Si la récidive criminelle est une exception, elle choque particulièrement l’opinion publique. Surtout quand les déficiences de la justice sont mises en lumière.

Les limites du bracelet

En 2008, l’alternative du bracelet électronqiue devrait être étendue à toute la France.
En 2008, l’alternative du bracelet électronqiue devrait être étendue à toute la France.

Mesure phare de la prévention des récidives, le bracelet électronique mobile lancé en août 2006 entend faire de la réinsertion une réalité. Mais jusqu’où peut-on aller dans le contrôle de cette réinsertion ? Le bracelet électronique mobile est-il plutôt une chance pour les prévenus et anciens détenus, ou une simple mesure de surveillance, destinée à rassurer l’opinion publique ? Si le bracelet électronique garantit les possibilités de réinsertion, il ne saurait remplacer un suivi socio-judiciaire efficace, disposant de moyens suffisants, pour atteindre ses objectifs. Enfin, malgré le caractère dissuasif du bracelet, il serait illusoire de croire qu’il garantit totalement la société civile contre la récidive.

Ce sont toutes ces questions et toutes les nuances qu’il convient d’apporter à la solution qu’apparaît être le bracelet électronique que développe ici André Damien, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats de Versailles, membre de l’Institut, de l’Académie des sciences morales et politiques.

Sources Internet :

- Site du Premier ministre
- Site du Figaro (accès direct à l’article)






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires