Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Raymond Boudon pourfend la démocratie participative

...et défend la démocratie représentative et la séparation des pouvoirs

Jurys populaires ? Sondages ? Référendums ? Représentativité du Parlement ? Raymond Boudon aide à s’y retrouver entre notions à la mode et idées fondatrices. Il appelle à la réconciliation du citoyen avec la démocratie, en revisitant les fondamentaux : la "volonté générale" et la démocratie représentative chères à Rousseau, le "spectateur impartial" défendu par Adam Smith, la "séparation des pouvoirs" prônée par Montesquieu.


Bookmark and Share

Raymond Boudon, sociologue, membre de l'Académie des sciences morales et politiques, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne, donne plusieurs clés pour analyser les impasses actuelles de la démocratie.
Il critique la démocratie participative, notion à la mode, qu'il considère comme pouvant dériver vers la lutte de pouvoir entre minorités actives. Il regrette le relativisme généralisé à la politique, qui mène au divorce entre les citoyens et les politiques.
Il appelle à sortir de la crise "par le haut", en revenant aux fondamentaux de la démocratie : un citoyen jugé capable de former des avis impartiaux, une plus grande séparation de tous les pouvoirs de la société (économique, politique, médiatique, administratif, syndical), et un Parlement renforcé.

«Pourquoi observe-t-on dans les démocraties modernes des atteintes aux principes de base de la démocratie représentative : limitations du droit d'expression et accrocs aux principes de la séparation des pouvoirs notamment? Pourquoi la notion de démocratie représentative passe-t-elle pour archaïque et propose-t-on de lui substituer une incertaine démocratie participative? Le sous-titre, Eloge du sens commun, invite tout simplement à retrouver le principe fondamental de la démocratie selon lequel, en démocratie, le pouvoir ultime réside entre les mains de citoyens supposés autonomes et capables de jugement droit.» Raymond Boudon.


Bibliographie:
- L'inégalité des chances, 1973 (réédition Hachette, 2001);
- L'Art de se persuader, 1990 (Seuil-Points 1992);
- Le Juste et le Vrai, Fayard, 1995;
- Déclin de la morale, déclin des valeurs?, PUF, 2002;
- Y a-t-il encore une sociologie?, Odile Jacob, 2003;
- Pourquoi les intellectuels n'aiment pas le libéralisme, Odile Jacob, 2004;
- Tocqueville aujourd'hui, Odile Jacob, 2005;
- Renouveler la démocratie, Eloge du sens commun, Odile Jacob,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires