Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Eloge d’Alice Saunier-Séïté

par Pierre Mazeaud, de l’Académie des sciences morales et politiques
Pierre Mazeaud, élu au fauteuil précédemment occupé par Alice Saunier-Seité, a, selon la tradition, lu la notice qu’il a consacrée à la vie et aux travaux de cette femme qui marqua de sa forte personnalité le ministère des Universités.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : ES218
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es218.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida1498-Eloge-d-Alice-Saunier-Seite.html
Date de mise en ligne : 4 février 2007

Pierre Mazeaud a été élu à l’Académie des sciences morales et politiques le 12 décembre 2005 dans la section générale au fauteuil laissé vacant par le décès d’Alice Saunier-Séïté (le 4 août 2003). La tradition académique veut que le nouvel élu prononce l’éloge de son prédécesseur, ce que fit Pierre Mazeaud lors de la séance de cette académie du lundi 29 janvier 2007.

Retrançant le parcours de cette "femme de grand courage, dans sa vie personnelle, dans sa carrière professionnelle, dans ses engagements universitaires et dans son action d’élue locale", selon les termes du Président de la République, il a particulièrement insisté sur son engagement sans nuance au service de l’Université française. Et Pierre Mazeaud n’a pas manqué de citer les paroles d’Alice Saunier-Séïté lorsqu’il a quitté ses fonctions ministérielles : Ma joie et ma fierté sont d’avoir pu prouver que les universités et les écoles d’ingénieurs françaises pouvaient rester, devenir ou redevenir les meilleures du monde et un havre de tolérance et de science pour les plus brillants cerveaux français ou étrangers.

Née le 26 avril 1925 à Saint-Jean le Centenier (Ardèche), Alice Saunier-Séïté fut nommée Secrétaire d’Etat aux Universités du 12 janvier 1976 au 10 janvier 1978. Puis Ministre des Universités du 10 janvier 1978 au 13 mai 1981.

Docteur ès lettres et diplômée de l’Ecole nationale des langues orientales, elle est d’abord chargée de recherches au CNRS (1958-1963), puis maître de conférence de géographie (1963) et professeur à la faculté des lettres de Rennes (1965-1969). Doyen, puis doyen honoraire de la faculté des lettres et sciences sociales de Brest, elle dirige l’IUT de Sceaux (1970-1973). En 1973, elle devient recteur d’académie et dirige celle de Reims jusqu’en 1976. Secrétaire d’Etat aux Universités sous le ministère Haby (1976-1978), elle est ensuite ministre des Universités (1978-1981) ; hostile à la loi d’orientation de 1969, elle tente, par trois réformes, de transformer l’enseignement supérieur : 1. Modification des modalités de recrutement et de nomination des enseignants du supérieur. 2. Répartition des habilitations des universités à délivrer des diplômes de second et troisième degrés. 3. Transformation des conseils d’université destinée à accentuer la représentation des professeurs de rang magistral. Elle prend, en 1981, le ministère de la Famille et de la Condition féminine. Elle retrouve ensuite ses fonctions professorales et occupe la chaire d’organisation géographique de l’espace (1981-1994). Conseiller de Paris depuis 1983. Membre de l’Académie des sciences morales et politiques (1995).

Texte extrait du site de l’académie des sciences morales et politiques. Pour en savoir plus sur les travaux, les publications, les discours d’Alice Saunier-Séïté, consultez ce site : http://www.asmp.fr/fiches_academici...






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires