Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Événements climatiques extrêmes : bilan actuel des connaissances (4/5)


Quelles sont les connaissances manquantes aux écologues, climatologues, physiciens... pour prévenir les événements extrêmes ? De quelles informations disposent-ils à ce jour ? Réponses dans cette quatrième partie du colloque de l’Académie des sciences consacré aux écosystèmes et évènements climatiques extrêmes. Communications en anglais/français.


Bookmark and Share

Ce colloque de l’Académie des sciences qui s’est déroulé les 4, 5 et 6 juillet 2007 « Ecosystèmes et Evénements Climatiques Extrêmes », s’intéresse à la manière dont les écosystèmes (et les socio-écosystèmes) réagissent à des perturbations rares mais extrêmes de l’environnement.

Le thème central consiste à identifier quelles connaissances acquises ou à acquérir sont nécessaires pour préparer les sociétés humaines aux événements climatiques extrêmes. Les orateurs tirent partie du passé pour évaluer l’influence possible du changement climatique sur l’accroissement de la population mondiale prévu à l’horizon 2050.

Retrouvez sur Canal Académie les cinq angles abordés au cours de ce colloque :
- Événements climatiques extrêmes et société,
- Leçons du passé lointain,
- Réponse des systèmes écologiques aux événements extrêmes,
- Besoin de connaissance,
- Se préparer aux événements extrêmes

Dans cette quatrième partie, retrouvez les interventions de Philippe Naveau, Bernard Derrida, Hervé Le Treut, Jean-Claude André et Geoffrey Boulton


Philippe Naveau, Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE)

Méthodes Statistiques pour l’Analyse des Extrêmes Climatiques / Statistical methods for the analysis of climate extremes

Ces dernières années, il y a eu un intérêt croissant pour les événements extrêmes climatiques tels que les sécheresses, les vagues de chaleur, etc. Par définition, les événements extrêmes sont rares
mais ils se produisent et les records sont faits pour être battus. On doit donc se poser la question de savoir si les nouveaux records climatiques comme la vague de chaleur sur l’Europe en 2003 ou les tempêtes de l’hiver 1999 en France se sont produit par “hasard” (c’est-à-dire d’une manière aléatoire) ou si ces records sont dus au réchauffement climatique ou à d’autres phénomènes non stationnaires.

A ce jour, la communauté statistique n’a pas réussi à développer une théorie spatio-temporelle multivariée qui puisse complètement modéliser la distribution des valeurs extrêmes provenant d’un système complexe comme notre climat, et par conséquent de répondre de manière précise à ce(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires