Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le géographe Jean Gottmann : un citoyen du monde

avec Jean Bastié, président de la Société de Géographie

Jean Gottmann fut un très grand géographe. Il est évoqué ici par Jean Bastié, président de la Société de Géographie qui l’a bien connu. Il nous raconte les grands moments de l’histoire de ce savant.


Bookmark and Share

Jean Bastié nous apprend tout d'abord que Jean Gottmann (1915-1994) fut de tous les géographes du XX ème siècle celui qui mérita le plus le titre de "Citoyen du monde".

Né en 1915 en Ukraine à Kharkov, il a passé sa jeunesse et son adolescence en France, étudiant la géographie à Paris puis à Montpellier sous la direction de maîtres éminents que furent Emmanuel de Martonne, Albert Demangeon et Paul Marres. Il a longtemps vécu et travaillé aux Etats-Unis, surtout à Princeton.

Ses premières publications parurent en français dans "Les Annales de géographie" en 1935-1936.
Il exerça longtemps en Angleterre où il dirigea l'Institut de géographie d'Oxford mais il se rendait aussi très souvent en France où il enseignait à Paris comme Directeur d'études à l'Ecole pratique des Hautes Etudes (E.P.H.E.), VI ème section.

En 1961, il publie un livre phare Mégalopolis, la première analyse géographique de la mégolopole de la côte nord-est des Etats-Unis, de Boston à Washington par New York, Philadelphie et Baltimore.

Un autre ouvrage, publié en 1955, marqua la géographie mondiale : la Virginie au milieu du siècle.

En 1969, à l'initiative de Jean Bastié, la jeune faculté des lettres de Nanterre lui attribua le titre de Docteur d'Etat.



Jean Gottmann avait un remarquable esprit de synthèse. Le 24 novembre 1988, il était venu à Paris participer à l'un des colloques du CREPIF (Centre de Recherches et d'Etudes surs Paris et l'Ile de France) dont le thème était une comparaison entre Paris et Londres. Ce jour-là, il avait insisté sur le rôle relationnel extraordinaire de ces deux capitales.

Il disparut en 1994.
On peut regretter avec le professeur Bastié que la géographie française universitaire très marxisée de 1944 à 1968, ne reconnut pas tous les mérites de Jean Gottmann. Il était normal que la Société de Géographie consacre un numéro spécial à un grand chercheur qui a tant fait pour la géographie mondiale.

A lire :

Revue La Géographie, n° spécial de janvier 2007, et le n° Hors-Série 1523 bis : l'orbite de la géographie de Jean Gottmann.

A écouter :

l'émission avec Jean Bastié pour découvrir la Société de Géographie(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires