Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le Magazine des livres

entretien avec Joseph Vébret, directeur éditorial

Le Magazine des livres, né en 2006, offre de nombreux entretiens avec des écrivains et notamment avec des membres de l’Académie française. Découvrez ce magazine bimestriel en compagnie de son directeur éditorial Joseph Vébret. Il est ici reçu par François-Pierre Nizery.


Bookmark and Share

Le Magazine des Livres est un périodique bimestriel encore jeune, né en 2006, et dont l’originalité tient dans le fait qu’il n’est pas à proprement parler un magazine de critique littéraire, même s’il en contient en partie, ni une revue littéraire qui collectionnerait des textes d’écrivains.

Le Magazine des Livres est davantage une sorte de « maison d’accueil » de la littérature, non pas à travers des morceaux d’œuvres littéraires mais plutôt ce que veulent en dire des écrivains, moins pour porter un jugement que pour en tracer les contours et pénétrer ainsi dans un atelier virtuel de fabrication des livres où il fait bon cheminer.

Joseph Vebret, Directeur éditorial du Magazine des Livres, s’explique notamment sur la propension de son magazine à utiliser fréquemment dans ses colonnes la formule de l’entretien dans lequel l’écrivain invité répond à des questions, se sent libre de dire ce qu’il a envie de dire de son œuvre ou de lui-même, se promène dans la « maison d’accueil » et réagit au décor qui l’entoure. En l’occurrence, le décor, ce sont les questions, qui lui donnent un éclairage mais ne cherchent pas influencer les réponses.

Parmi les écrivains invités dans cette « maison d’accueil » figurent nombre d’Académiciens (notamment Jean d’Ormesson dans le n° 7, Jean Dutourd et Frédéric Vitoux dans le n° 8). Ils apportent avec eux la marque du mouvement collectif que représente leur Institution, mais cela n’empêche pas le Magazine des Livres de faire également la part belle à des écrivains plus solitaires dans leur démarche, tel Julien Gracq auquel est consacré l’éditorial du n° 8, reflétant ainsi l’ambiguïté naturelle de la littérature toujours partagée entre l’esprit collectif et l’individualisme le plus extrême parfois.

À propos de Frédéric Vitoux, évoqué dans deux belles pages du n° 8, Joseph Vebret revient sur la façon dont il a vécu cette rencontre, intéressante à plus d’un titre, pendant laquelle l’Académicien s’est longuement attardé sur son(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires