Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

BD : Les Pieds Nickelés de Forton racontés par Jean Tulard

Entretien avec Jean Tulard, de l’Académie des sciences morales et politiques

En 2008, L’historien Jean Tulard surprend ses lecteurs en publiant une histoire des Pieds Nickelés, Ribouldingue, Croquignol et Filochard, les trois escrocs de légende, créés par le dessinateur Louis Forton en 1908. Les Pieds Nickelés de Forton raconte l’histoire de ces trois personnages dont les aventures ont ravi des générations : trois figures pionnières de cet art devenu universel, la bande dessinée.


Bookmark and Share

L'historien Jean Tulard a publié en 2008 Les Pieds Nickelés de Forton, dans la collection "Une œuvre, une histoire", chez Armand Colin, 2008.

L'apparition des Pieds Nickelés, en 1908, correspond aux débuts de la culture de masse. La presse de l'époque en plein essor était reine dans la diffusion de l'information. Progressivement, la bande dessinée a supplanté les feuilletons qui faisaient le succès des journaux d'alors. En France, le genre plutôt destiné aux enfants rencontra l'adhésion des adultes avec la création des Pieds Nickelés, dans L'Épatant, journal qui connut plusieurs interruptions et remaniements entre les deux guerres.



La France d'avant-guerre goûta à l'impertinence de ces trois personnages. Le succès fut immédiat auprès des enfants comme des adultes. La bande dessinée restait, en France, un genre réservé aux enfants, alors que les premiers comic trips américains avaient déjà trouvé leur public, "grands et petits" confondus.



Le non-conformisme était la règle d'or de Forton. Capables d'escroquer les "gogos" dont la stupidité justifie leur statut de victimes, les trois comparses ne jouent pas les justiciers. L'absence de morale signe les exploits de ces trois lascars qui sont aussi fêtards que voyageurs. Avec eux, Louis Forton ose toutes les audaces de scénario. Les Pieds Nickelés sauvent la France ; voyagent dans l'Amérique de la prohibition ; s'échappent de prison, inventent des attractions sensationnelles pour piéger les naïfs; ils font de la politique déclenchant des révolutions. Le texte conserve, à cette époque, une plus grande importance qu'aujourd'hui. Il séduit les lecteurs par ses jeux de mots, ses formules et sa langue, parfois argotique, inspirée de celle des "apaches" du surnom des petits truands qui hantent alors la capitale parisienne et sa proche banlieue.

L'apologie de l'arnaque et le ton unique des Pieds Nickelés n'a survécu ni à son créateur, disparu en 1934, ni à la vague des héros américains de Mickey à Tarzan en passant par Mandrake et Popeye. Mais à partir de 1935, les tirages des Pieds Nickelés n'ont pas pu rivaliser avec ceux de Tintin, venu de la bande dessinée belge. Tout les opposait : ton et esprit d'une part, graphisme de l'autre. Tintin est un jeune reporter, débrouillard, surtout très bien élevé, flanqué d'un gentil toutou le fameux Milou. À deux, ils défendent la bonne cause au fil de des(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires