Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Yvon Le Maho, observateur des manchots aux îles Crozet

L’académicien des sciences, passionné et passionnant est reçu au micro de Canal Académie

Yvon Le Maho est un jeune académicien des sciences, impliqué dans la préservation de la biodiversité. Entre l’observation des manchots aux Îles Crozet, son implication pour le Grenelle de l’environnement et la Fondation Nicolas Hulot, il trouve le temps de participer au documentaire Les océans de Jacques Perrin (sortie en 2009). Portrait de celui qui a fait de l’écologie son cheval de bataille.


Bookmark and Share

Le grand public est déjà acquis à la cause de la biodiversité. Cela se vérifie au regard du succès des films documentaires en salle. Et lorsqu’on évoque la désaffection des jeunes pour la recherche, cela se révèle faux dans le domaine de l’écologie où, comme le précise Yvon Le Maho « on croule sous les demandes ».

Finalement, le problème de légitimité de l’écologie vient de l’intérieur de la communauté scientifique, qui apparaît comme le parent pauvre de la science, comme ce fut le cas autrefois pour la biologie moléculaire du temps de Monod.

La carrière d’Yvon le Maho, indissociable de son investissement dans la sensibilisation à la biodiversité, porte sur l’étude du manchot royal depuis de nombreuses années.
Lui et son équipe furent les premiers à identifier des animaux électroniquement dans leur milieu naturel, grâce à un transpondeur. Le transpondeur, sorte d’étiquette électronique sans batterie, est introduit sous la peau de l’animal.
Cette étape fut d’ailleurs l’objet d’un documentaire réalisé en 1992, Manchots sous haute surveillance.



Non, les femelles n’étaient pas en retard !

Intarissable sur la vie des manchots, Yvon le Maho poursuit sur une anecdote du film documentaire La marche de l’empereur (film tiré de travaux français, mais pas de ceux d’Yvon le Maho et de Michel Gauthier-Clerc).
« Nos connaissances sur la vie de ces animaux ne cessent d’évoluer. Par exemple, pour La Marche, une séquence montre une colonie de manchots mâles, couvant les œufs en l’absence des femelles parties chasser ; des manchots totalement surexcités. Et la voix off de commenter « ces messieurs s’impatientent, naturellement, les femelles sont en retard ! ». Il s’avère en réalité que les mâles ne sont pas agacés par leurs femelles, mais qu’ils ventilent tout simplement un territoire dont la température est devenue trop élevée après 20 à 40 minutes de station collée-serrée.

La fonte des glaces : les conséquences sur les manchots

L’été, les(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires