Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Georges Dumézil et la mythologie japonaise

Par François Macé, professeur à l’INALCO

Quelle influence Georges Dumézil a-t-il eue au Japon ? Quelle fut son approche lorsqu’il s’intéressa à la mythologie japonaise, un angle peu connu de son œuvre ? Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de la communication de François Macé de l’Institut des Langues et Civilisations orientales, le 23 mai 2008, à l’Académie des inscriptions et belles-lettres, dans le cadre du colloque organisé pour célébrer 150 ans d’histoire intellectuelle et diplomatique entre le Japon et la France.


Bookmark and Share

Georges Dumézil fut membre de l'Académie française. Le célèbre philologue et historien des religions fut accueilli sous la Coupole par Claude Lévi-Strauss.

Georges Dumézil a profondément marqué les recherches sur la civilisation indo-européenne que les philologues du XIXe siècle avaient découvert. Les Indo-Européens, qui représentent une hypothèse reposant sur la parenté foncière des langues parlées entre l’Angleterre et les confins de l’Inde, est une idée confortée par les travaux de Dumézil qui découvrit, à travers une étude comparative des religions, des mythes, des récits et des types d’organisation sociale, un mode de pensée et de représentation du monde commun à tous les peuples indo-européens.

François Macé, dans sa communication, explore la mythologie japonaise au prisme de la thèse de Dumézil. Est-elle valide au regard de l'évolution de la linguistique actuelle ? Pour lui, les liens de parenté entre mythes japonais et mythes indo-européens lui paraissent impossibles.



Pour célébrer le 150e anniversaire de l’établissement des relations entre le Japon et la France, l’Académie des inscriptions et belles-lettres a organisé le 23 mai 2008 une journée d’études où académiciens et chercheurs ont rendu compte de la profondeur des liens entre les deux pays.

L’Académie des inscriptions et belles-lettres a approfondi, depuis le XIXe, en réponse à sa vocation, la dimension de rencontre entre les civilisations du Japon et de la France. Elle a compté en son sein des japonologues de renom international : Bernard Franck, Serge Éliseeff, Paul Demiéville. La relève est assurée par Jean-Noël Robert aujourd’hui. Des savants japonais sont également membres de l’Académie, S.A.I. Takahito Mikasa et des correspondants tels que Terukazu Akimaya et Ikuo Hiramaya. Pour illustrer cette tradition savante fructueuse, il convient de préciser que l’Académie veille depuis 1966 à l’édition du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme d’après les sources chinoises et japonaises, associant chercheurs japonais et français.




En savoir plus :

-François Macé, professeur à l'Institut des Langues et Civilisations orientales,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires