Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Frédéric II le Grand.Tricentenaire de sa naissance (1712)

Jean-Paul Bled, auteur d’une biographie du roi de Prusse, est l’invité de Christophe Dickès

Auteur d’une biographie de Frédéric II de Prusse, Jean-Paul Bled évoque le roi politique, despote éclairé, mais aussi roi philosophe et "capitaine", ayant permis à la Prusse de s’imposer comme puissance en Europe.


Bookmark and Share

Le 31 mai 1740, la mort de Frédéric Guillaume Ier de Prusse porte Frédéric II au pouvoir. Ce dernier, associé à la grandeur d'une Catherine II de Russie ou d'une Marie-Thérèse d'Autriche, va faire en sorte que la Prusse s'impose comme puissance en Europe.

Mais Frédéric fut aussi un penseur politique, lié au mouvement des Lumières de France. Roi volontiers philosophe, il apparaît comme l'archétype du despote éclairé. L'historien Jean-Paul Bled, auteur d'une biographie sur ce personnage, évoque celui qui restera, pour la postérité, Frédéric le Grand.

Dans l'esprit d'un Français, Fréderic II est associé à la figure de Voltaire. Si tumultueuse que leur relation ait été, il lui apparaît d'abord sous les traits du roi[hilosophe ami des Lumières. Probablement lui évoque-t-il encore le nom de Rossbach et le lamentable désastre du maréchal de Soubise, que l'on vit longtemps comme le signe du déclin de la monarchie française. Roi[hilosophe, roi-capitaine, ces deux titres suffisent à lui valoir le qualificatif de "grand". De fait, Frédéric II domine de sa stature le XVIIIe siècle allemand. Kant ne l'appelle-t-il pas déjà "le siècle de Frédéric" ? Mais la gloire de Frédéric II ne s'arrête pas aux limites de l'Allemagne. Dans la hiérarchie des souverains du temps, il prend place aux côtés de Marie-Thérèse, sa grande rivale, et de Catherine II de Russie. La tradition reconnaît Frédéric II comme le modèle du "despote éclairé". S'identifiant à l'État, il s'en regarde comme le premier serviteur.

Mais la réalité s'accorde-t-elle avec l'image ? Prétendant décider de tout, Frédéric pousse l'absolutisme jusqu'à sa pointe extrême et reste dans la mémoire collective comme un roi réformateur. Quand il met le principe de tolérance en pratique, son action se porte sur des domaines privilégiés par les Lumières.

L'autre grande affaire du règne, le rang de la Prusse en Allemagne, pose le problème du rapport des forces au sein du corps germanique. Avec la conséquence que l'affaire prend aussitôt une dimension européenne. Elle ne peut laisser indifférente aucune des grandes puissances, la France garante des traités de Westphalie, l'Angleterre sa rivale et jusqu'à la Russie qui apparaît alors sur la scène européenne. Même si d'autres facteurs interfèrent, le conflit austro[russien enfante deux grandes guerres en Europe. Mais s'il s'agissait d'un faux procès, tant en canonisation qu'en diabolisation ? Et si(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires