Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Didier Lombard, PDG de France-Télécom-Orange : "l’internaute prend le pouvoir !"

Un nouveau mode de vie au sein d’un village numérique mondial

Mieux percevoir les enjeux techniques, économiques, humains et sociaux de la formidable évolution des nouvelles technologies, tel est le thème de cet entretien avec Didier Lombard, PDG du groupe France-Télécom-Orange, l’un des acteurs majeurs de cette évolution et l’un de ses plus fins observateurs.


Bookmark and Share

Didier Lombard est un homme surprenant, une sorte de Janus : en matière de télécommunications, il est capable de tourner son visage vers le passé mais aussi vers l’avenir. Il est l'un des rares à avoir participé à toutes les étapes techniques de l’entrée de notre pays dans le numérique, de l’Internet au téléphone mobile. Il juge si importante la nécessité d'une réflexion au sujet de l'avenir dessiné par les nouvelles technologies qu'il en a fait le sujet de son livre : Le village numérique, la deuxième vie des réseaux, publié aux éditions Odile Jacob en avril 2008.
Car, à n'en point douter, ces technologies ont commencé à modifer le mode de vie et l’avenir, celui de l’homme et celui de la société. C'est pourquoi il propose dans son livre une histoire et une réflexion sur le développement des réseaux et d’Internet.

Puisque Didier Lombard prévoit pour l’immédiat un immense développement des jeux en ligne, puisque le jeu va désormais faire partie de la vie de millions d’internautes sur la planète, il est lui proposé, dans cet entretien de "rebondir" sur plusieurs mots pour envoyer ses réponses !
C'est ainsi qu'il s'explique sur les termes :

- gratuité sur Internet : «C'est le mirage de l'Internet ; on paie d'une façon ou d'une autre ; la gratuité n'est qu'apparente...»

- piratage: «Le mot s'applique mal parce que les gens qui le pratiquent, dont nos enfants, sont parfaitement respectables, avec une habitude de gratuité et pas de sentiment de culpabilité. D'où la nécessaire politique qui propose une offre payante accessible et attractive et des avertissements pour sanction progressifs.»

- contenus : «Un mot tout à fait primordial. Le consommateur a changé de comportement. De passif qu'il était, il est devenu, en choisissant lui-même ses contenus, actif. Or, pour un vendeur de réseaux, comme France-Télécom, s'il n'a pas de contenus intéressants à vendre, il n'a rien à proposer.»

- fibre optique :(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires