Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le traitement de l’information (2/2)

avec Claude Berrou et Albert Fert, membres de l’Académie des sciences
La science informatique a révolutionné nos habitudes de vie, apportant de réels progrès à notre société. Cependant les nouvelles possibilités qu’elle offre suscite aussi des craintes. Il est donc important de se forger une idée juste de ce que représente le traitement de l’information, et des défis posés à la science et à la société dans ce domaine. Ecoutez Claude Berrou et Albert Fert, lors d’un colloque organisé sur ce thème, organisé par l’Académie des sciences en janvier 2009.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : col554
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/col554.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida4057-Le-traitement-de-l-information-2-2.html
Date de mise en ligne : 15 mars 2009


Ce colloque public sur le traitement de l’information a été organisé conjointement par l’Académie des sciences et la Société de l’Électricité, de l’Électronique et des Technologies de l’Information et de la Communication (SEE). Il a eu lieu en janvier 2009 à l’Institut de France et se place dans le cadre de la célébration des 125 ans de la SEE. Vous pouvez écoutez la première partie : Le traitement de l’information (1/2), avec Odile Macchi, Mathias Fink et Olivier Faugeras, membres de l’Acasémie des sciences

Claude Berrou
Claude Berrou

Dans cette deuxième partie, écoutez Claude Berrou sur La théorie de l’information et les télécommunications
La théorie de l’information fête tout juste ses soixante ans. Elle a été à l’origine de nombreuses innovations technologiques et du formidable essor des télécommunications qui ont été son champ d’application principal. Cependant, si la théorie de l’information fournit les bases conceptuelles, les modèles et les outils d’analyse des systèmes de communication, elle ne donne pas directement les clés des solutions pratiques. Ce n’est pas une science déductive.

Les algorithmes mis en œuvre dans les systèmes de télécommunications modernes s’appuient sur des avancées pluridisciplinaires qui offrent à la théorie de l’information les méthodes et les moyens d’appliquer sous des formes variées le premier de ses commandements : la diversité. Les standards mondiaux les plus récents tels que 3G, WiFi ou WiMax exploitent des techniques de diversité temporelle, fréquentielle et spatiale qui leur permettent de fonctionner dans des conditions toujours plus difficiles de rapport signal à bruit et d’interférences.

Un exemple récent de croisement réussi de connaissances issues de plusieurs disciplines (mathématiques, physique et électronique) est donné par le "principe turbo" qui régit le traitement distribué et probabiliste de l’information dans les récepteurs de télécommunications. La première application du principe turbo a concerné le codage correcteur d’erreurs (diversité temporelle) et a débouché sur l’invention des turbocodes.

La théorie de l’information ne se réduit toutefois pas à ces seules applications en télécommunications. Puisque l’information est au cœur des systèmes vivants et artificiels qui communiquent et évoluent, les progrès réalisés par cette jeune science s’avèrent aujourd’hui de bien plus large portée. Ces progrès seront notamment très utiles au développement des sciences cognitives.

Albert Fert
Albert Fert

Ecoutez également Albert Fert, prix Nobel de physique, membre de l’Académie de sciences développe l’impact de la spintronique sur les technologies de l’information et de la communication.
La spintronique, qui exploite l’influence du spin sur la conduction électrique et prend racine dans des recherches fondamentales sur les propriétés de transport des métaux ferromagnétiques, s’est développée après la découverte de la Magnétorésistance Géante (GMR) en 1988 et est aujourd’hui en pleine expansion. Elle a des applications importantes. L’utilisation de la GMR à la lecture des disques durs est la plus connue. Elle a conduit à une augmentation considérable des densités de stockage d’information.

Aujourd’hui la spintronique se développe sur de nombreux axes. Le transfert de spin, par exemple, permet de manipuler l’aimantation d’un ferromagnétique sans appliquer de champ magnétique mais seulement par transfert de moment angulaire de spin amené par un courant électrique. Il sera bientôt appliqué à l’écriture de mémoires magnétiques (MRAM pour nos ordinateurs) et à la génération d’ondes hyperfréquence (application en télécommunications). La spintronique associant matériaux magnétiques et semiconducteurs et la spintronique moléculaire se développent également. L’exposé passera en revue les avancées récentes et leur potentiel technologique.

En savoir plus :

- Albert Fert, membre de l’Académie des sciences
- Claude Berrou, membre de l’Académie des sciences






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires