Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le pas du juge d’Henri Troyat ou la vie des frères Chénier

Une chronique littéraire de Jean Mauduit

Le Pas du Juge est l’un des trois romans posthumes d’Henri Troyat de l’Académie Française, décédé en 2007. Il raconte sur fond de Révolution française, la vie des deux frères Chénier, Marie-Joseph (de l’Académie française) et André, le poète guillotiné. Deux frères en rivalité sous l’oeil d’une mère "abusive". Le grand roman d’un romancier généreux qui nous étonne toujours...


Bookmark and Share

Henri Troyat qui était né en 1911 est décédé le 2 mars 2007. Il avait donc 96 ans. Et il est resté membre de l’Académie française pendant 48 ans puisqu’il avait été élu en 1959 au fauteuil 28 précédemment occupé par Claude Farrère. Il faut noter qu’il a été reçu sous la Coupole par le maréchal Juin, le 25 février 1960, et qu’il a prononcé des hommages à l’occasion des décès de Jean-Jacques Gautier (critique de théâtre réputé), d’Eugène Ionesco et du philosophe Henri Gouhier.
La liste des oeuvres de Troyat est impressionnante. Quand on imprime cette liste d’après le site de l’Académie française, on voit que son premier livre date de 1935 et on compte plus de 100 titres !

Le Pas du Juge est l'un des trois romans posthumes d’Henri Troyat de l’Académie Française, paru aux éditions de Fallois (merci à Bernard de Fallois !) Le titre est repris d’une expression d’autrefois pour désigner le trajet qu’empruntait le magistrat pour aller au tribunal, autrement dit le passage du juge. Dans son avant[ropos, Henri Troyat raconte qu’au temps de son enfance il y voyait la marche implacable de la justice à travers notre monde de pêcheurs calamiteux.

Mais le véritable propos de ce livre raconte l'histoire des deux frères Chénier, Marie-Joseph et André, pendant la Révolution Française et jusqu'à la mort d’André, guillotiné deux jours avant le 9 thermidor qui l’aurait probablement sauvé.

Cependant, il est difficile de classer le genre de ce livre qui n'est pas tout à fait un roman historique. Henri Troyat n’avance rien dans le domaine des faits qui ne soit confirmé par l’Histoire. Mais il ne s’encombre pas de couleur locale. Il ne raconte pas la Révolution, il se contente de l’évoquer à travers le drame familial des Chénier. Bref c’est plutôt un roman d’analyse appuyé sur des fondements historiques rigoureux.

La trame en est le destin affronté des deux frères et le développement de ce qu’on peut appeler leur amour-haine. Le récit s’ouvre sur le triomphe que remporte(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires