Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Paris en toutes lettres : Six académiciens de l’Académie française lisent pour vous...

Avec Florence Delay, Angelo Rinaldi, Frédéric Vitoux, Philippe Beaussant, Pierre Nora et Gabriel de Broglie, de l’Académie française

Six académiciens de l’Académie française vous proposent un moment littéraire et poétique sous la Coupole de l’Institut de France, dans le cadre du premier festival "Paris en toutes lettres" du 4 au 8 juin 2009. Sur les thèmes de Paris, de l’amour, de la jeunesse, écoutez ces mots qui nous font rêver...


Bookmark and Share

Florence Delay est élue en 2000 à l'Académie française au fauteuil de Jean Guitton (10e fauteuil). Elle nous fait voyager dans Paris avec des passages issus du livre La forme d'une ville change plus vite, hélas, que le coeur des humains de Jacques Roubaud.




Paris
“Le Paris où nous marchons
N'est pas celui où nous marchâmes
Et nous avançons sans flamme
Vers celui que nous laisserons.”

D'après Raymond Queneau

Rue Volta
[...] mais en revanche
devant la porte du
restaurant vietnamien
au 7
discutent avec le patron
deux assez prospères
peut-être ressortissants
de ce pays qui se nommait
autrefois Haute-Volta [...]

Vigipirate 1996
(Gare Saint-Lazare, par haut parleur)
“Les voyageurs sont invités à ne pas laisser leurs enfants et leurs vieux parents sans surveillance; ils pourraient être détruits par les services de sécurité”




Angelo Rinaldi est élu à l'Académie française, le 21 juin 2001, au fauteuil de José Cabanis (20e fauteuil). Il a choisi le thème de l'amour rêvé avec un poème issu de Les fleurs du mal de Baudelaire et un extrait de son dernier ouvrage(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires