Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

4e année polaire internationale : Peut-on anticiper les conséquences climatiques sur la biodiversité ? (4/5)

Avec les interventions de Nigel Yoccoz, Françoise Gaill, Yves Frenot, S.A.S. Albert II de Monaco et Jean-Louis Borloo

Peut-on anticiper les conséquences climatiques sur la biodiversité ? Comment les animaux font-ils face au changement climatique ? Quel est l’impact de la température sur les plantes ? Des questions brûlantes à l’heure du développement durable, qui sont au cœur de toutes les préoccupations actuelles. C’est ainsi que s’est terminée la quatrième année polaire internationale. Elle se déroulait les 14 et 15 mai 2009 au Sénat et au Collège de France.


Bookmark and Share



Le Sénat et le Collège de France ont enregistré la totalité du colloque organisé par le sénateur Christian Gaudin, Vice[résident de l’OPECST et Edouard Bard, Professeur au Collège de France, Chaire de l’évolution du climat et de l’océan. Canal Académie vous propose une sélection d’interventions parmi de nombreux invités prestigieux.
Retrouvez le programme complet de ces deux journées de colloque sur le site de l’OPECST

Voici la quatrième retransmission dans laquelle vous entendrez successivement :
- Françoise Gaill, Directrice de l’Institut écologie environnement et chercheur au CNRS
- Nigel Yoccoz, Président du conseil scientifique de l’Institut Paul-Emile Victor et chercheur à l’université de Tromso
- Yves Frenot, Directeur adjoint de l’Institut Paul-Emile Victor
- Le Prince Albert II de Monaco
- Et Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer.

Les régions polaires sont parmi les milieux les plus sensibles de notre planète. En étudiant ces régions, les scientifiques peuvent alerter sur ces enjeux majeurs pour les générations futures. La biodiversité sera ainsi l’un des enjeux majeurs de l’écologie de demain.

On assiste depuis ces 50 dernières années à un réchauffement climatique de 3 à 4° sur les régions polaires, qui aura pour conséquence un bouleversement de la biodiversité avec une forte diminution des calottes glacières, une perturbation de la faune et de la flore ainsi que l’extinction de certaines espèces telles que le manchot, le renard ou l’ours polaire.


Pour anticiper les conséquences du changement climatique sur la biodiversité, il faut comprendre les limites d'adaptation des organismes vivants au changement. Ainsi, suite à l'élévation de la température de 3 à 4° en Antarctique ces cinquante dernières années, les régions polaires voient leur population animale soumise à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires