Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mgr Claude Dagens : ses prédécesseurs sur ler fauteuil de l’Académie française

avec Mireille Pastoureau, directeur-conservateur de la Bibliothèque de l’Institut de France

Mgr Claude Dagens a été reçu sous la Coupole au 1er fauteuil de l’Académie française, occupé précédemment par René Rémond. Vingtième titulaire de ce fauteuil, il y fut précédé par des personnalités variées, évoquées ici par Mireille Pastoureau, directeur conservateur de la Bibliothèque de l’Institut de France.


Bookmark and Share

Le texte ici présenté est un résumé du document établi par Mireille Pastoureau. On peut le lire en intégralité, et pour plus de détails et de références, dans le document joint ci-dessous.

Le premier occupant de ce fauteuil fut un personnage éminent :
1. Pierre SÉGUIER. 1588-1672. Entré à l'Académie en 1635. Intendant en Guyenne (1621), puis président à mortier du parlement de Paris (1624), garde des Sceaux (1633), chancelier de France (1635), protecteur de l'Académie française à la mort du cardinal de Richelieu (1642), bibliophile.

L’Académie française fut organisée par le cardinal de Richelieu, Premier Ministre, et fondée officiellement en janvier 1635 par des lettres patentes signées du roi Louis XIII. Ces lettres fixaient le nombre des académiciens à 40 et avaient été scellées par le garde des sceaux Pierre Séguier, le 4 décembre 1634. À cette date, la compagnie ne comptait encore que 35 membres et Séguier, qui appréciait les livres et les gens de lettres, demanda à en devenir membre également, ce qui fut fait le 8 janvier 1635. Vu l’importance de ses fonctions, son nom fut placé en tête de la liste des académiciens et, lors de la numérotation des fauteuils, le fauteuil n° 1 lui fut attribué. Après la mort de Richelieu, Séguier réunit la compagnie pendant trente ans dans son hôtel particulier et la présida souvent, tout en maintenant un principe d’égalité entre les membres. Il est situé dans l'actuelle rue Jean-Jacques Rousseau, dans le 1er arrondissement de Paris. La Bibliothèque de l'Institut possède de lui une lettre au duc d'Enghien, le félicitant au sujet de la victoire de Rocroi, 1643. En effet : Le 19 mai 1643, à Rocroi, le duc d'Enghien, âgé de 23 ans seulement, anéantit l'infanterie espagnole. Cette victoire retentissante constitua un tournant de la Guerre de trente ans et marqua le retour de la France sur la scène internationale.
Le Chancelier Séguier fut un grand bibliophile et possédait une riche collection d'ouvrages richement reliés. "On connaît le bon mot des contemporains : « Le chancelier Séguier aimait tant les livres qu’il disait souvent que, si on le voulait corrompre, il n ‘y avait qu’à lui donner des livres ». Il est aisé d’en constater la véracité par d’innombrables exemples : un présent d’un bel exemplaire relié facilite les placets, introduit favorablement le donateur ou témoigne de la reconnaissance d’un(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires