Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mères porteuses : le regard du médecin et de l’écrivain

Avec le Professeur Roger Henrion de l’Académie de médecine et l’écrivain Valérie Gans

La gestation pour autrui : développé depuis les années 1970 en Californie, cette méthode permet à un couple d’intention de faire porter leur embryon par une gestatrice. La GPA divise les pays de l’Union européenne. En France, le débat revient régulièrement dans l’actualité. Cette émission vous propose d’aborder sur ce sujet délicat en croisant le regard du médecin et de l’écrivain. Roger Henrion est gynécologue-accoucheur des hôpitaux de Paris, membre de l’Académie de médecine et auteur du rapport académique sur ce sujet, et Valérie Gans, écrivain, auteur du roman L’enfant des nuages.


Bookmark and Share

Canal Académie vous propose les regards nuancés d'un médecin gynécologue-accoucheur et d'un écrivain pour aborder le thème de la gestation pour autrui (GPA).

Roger Henrion est le coordinateur du rapport 2009 de l'Académie de médecine sur la gestation pour autrui ; un rapport qui ne donne pas d'avis particulier sur la GPA mais qui apporte des clés de compréhension et de réflexion sur cette pratique encore récente en Europe.

L'écrivain Valérie Gans pour sa part s'est imprégnée de plusieurs faits, notamment le recours en justice en 2007 de parents d’intention ayant réalisé une GPA en Californie. Ces parents se sont retrouvés avec un enfant considéré comme orphelin et clandestin en France, au regard de la justice.


Au cours de cette émission, sont abordées les thématiques suivantes :
- Qu’est-ce qui motive les mères porteuses dans cette initiative peu commune ? De quelles études dispose-t-on sur elles ?
- Pourquoi les "familles d'intention" font-elles appel à des mères porteuses et vers quels pays ses tournent-elles ?
- Les enfants issus de cette technique en souffrent-ils psychologiquement ?
- Quelle est la place des médecins, des psychologues, face à la mise en place d’agence privées qui organisent ces GPA aux Etats-Unis ?



Roger Henrion précise au préambule du rapport que « La démarche de GPA se situe sur un terrain différent des autres modes d’assistance médicale à la procréation. Ce n’est pas un progrès scientifique. C’est un changement complet et inédit de relations humaines ».

Dans ce changement complet et inédit des relations humaines, on peut se demander ce qui motive les mères porteuses dans leurs actes.

Valérie Gans fait dire à Clotilde, mère porteuse dans son roman :
« Je ne le faisais pas pour l’argent, même si les 18 000 dollars que j’allais toucher représentaient pour nous une grosse somme. Moi ce que je faisais, c’était un don. Et je n’attendais rien en retour. »

Les quelques études existantes montrent en effet que les motivations premières des mères porteuses sont, dansl'ordre, l'altruisme, le désir d'être enceinte et l'intérêt(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires