Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Théologie et philosophie à jamais séparées ? Leur relation dans l’histoire intellectuelle de l’Europe

Entretien avec Philippe Capelle-Dumont maître d’œuvre d’une Anthologie en quatre tomes « philosophie et théologie »

Théologie et philosophie sont-elles deux disciplines complémentaires ou à jamais séparées ? Le doyen Philippe Capelle-Dumont redéfinit ces deux expériences de pensées, rappelle les données historiques et analyse les nouvelles donnes qui surgissent aujourd’hui.


Bookmark and Share

La théologie semble, en Europe, avoir dominé la philosophie pendant longtemps puis, avec la modernité, la philosophie s’est émancipée de cette tutelle pour accéder à une situation propre, singulière, autonome. Cette situation semble nous avoir conduit à un oubli de la théologie dans le champs de la philosophie – voire à un mépris.

Différentes questions se posent face à cette situation : comment la philosophie s’est-elle séparée de la théologie ? Aujourd’hui, qu’avons-nous a apprendre de la théologie sans pour autant « tomber » dans le champs de la religion ? Peut-il y avoir (et comment ?) fécondation réciproques entre ces deux domaines – conçus comme des domaines séparés, complémentaires ou concurrents ? Faut-il considérer, comme le dit Emmanuel Levinas, que l’histoire de la philosophie en Occident a été une histoire de la « destruction de la transcendance », un abandon du souci de l’infini au profit d’un désir de totalité ?

Considérons la théologie comme ce que nous pouvons dire de Dieu, du divin et de l’au-delà ; et la philosophie comme un champs de connaissance qui fait l’expérience de la raison et s’appuie sur elle pour penser le monde et l’homme. Ces deux « expériences de pensées » sont désormais séparées ce qui conduit à une ignorance profonde de l’inspiration religieuse de la philosophie et, sans doute, à la limitation de la « culture ».

Or, nous dit Philippe Capelle, notre invité, nous assistons à une « nouvelle donne » : « l’oubli est en passe d’être levé. La théologie chrétienne se trouve de plus en plus sollicitée sur la base de ses objets propres » (Philippe Capelle, Finitude et mystère, Cerf, 2005.)

Qui est Philippe Capelle-Dumont ?

Il est docteur en théologie, docteur en philosophie, doyen de la faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris, professeur à l’université de Strasbourg et à l’Institut catholique et fondateur de la toute récente Académie catholique de France. Son travail, depuis des années, tourne autour de l’articulation de la foi et de la raison, de la théologie et de la philosophie.

Citons différents livres :
- Dieu existe-il encore ? (Cerf, 2005 – débat avec André Compte-Sponville),
- Philosophie et théologie dans la pensée de M. Heidegger (Cerf, 1998), - Finitude et mystère (Cerf, 2005)

Citons surtout (pour(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires