Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Erik Orsenna, de l’Académie française : L’Entreprise des Indes

Le romancier explique sa propre entreprise d’écriture, au micro de Jacques Paugam

Erik Orsenna, de l’Académie française, a sans doute, avec son dernier roman paru en été 2010 L’Entreprise des Indes, atteint sa pleine maturité d’auteur : c’est en tout cas l’opinion de Jacques Paugam qui l’invite au micro de Canal Académie pour un détour par Lisbonne au XVe siècle. Voici mis en scène le frère du grand Christophe Colomb, lequel eut grand besoin des services de son cadet puisqu’il était cartographe !


Bookmark and Share

« Ma passion, c’est d’apprendre ; apprendre et raconter. Je pensais qu’elle se calmerait avec l’âge, mais ce n’est pas du tout le cas ». La boulimie de savoir et le talent de conteur d’Erik Orsenna, plus vifs que jamais, se mettent à nouveau au service d’une grande fresque sur l’homme, le monde et son histoire : L’Entreprise des Indes, largement salué par la critique, nous offre un tour d’horizon du Lisbonne des « Temps Modernes » et nous fait embarquer à bord des caravelles à la rencontre d’un personnage historique quasi-légendaire : Christophe Colomb.

La jeunesse du navigateur génois est ici narrée à travers son jeune frère Bartolomé, mais aussi et surtout à travers la peinture du foisonnement culturel inouï qui éclot dans l’Europe de la fin du XVe siècle. « Le monde commence à s’ouvrir, le monde sort de la chape de plomb qui avait pesé sur les intelligences pendant dix-sept siècles », explique Erik Orsenna. Mais cet élan extraordinaire de la science et de la rationalité, explosion des techniques et des savoirs qui va conduire à la première mondialisation, est encore contrebalancée par la religion, la magie, le mysticisme voire l’obscurantisme.

La maîtrise des mathématiques, passion renouvelée d’Erik Orsenna depuis qu’il a découvert que le fauteuil 17 qu’il occupe à l’Académie française portait un nombre premier, devient une condition sine qua non à la traversée des mers, afin de calculer la position des astres ; de l’autre côté, les navigateurs partent agrandir le monde pour porter la parole de la Bible. Colomb est d’ailleurs à bien des égards un personnage christique : il se croit habité, mandaté pour une mission qui le dépasse, et bâtit sa destinée avec une rigueur implacable, jusque dans son mariage en 1478 avec la fille d’un propriétaire d’île et navigateur. Il s’agit là de la seule période de sa vie où il reste un tant soit peu en place, car comme le note Orsenna avec malice : « Quand un marin est sédentaire, c’est qu’il est amoureux ».

Aigri de ne pas avoir été suffisamment célébré pour(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires