Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Retransmission de la Séance publique annuelle de l’Académie des inscriptions et belles-lettres 2010

Les Ecoles françaises à l’étranger, entre tradition savante et mondialisation
Qui sait que l’Académie des inscriptions et belles-lettres est, de par son histoire, à l’origine de la création des fameuses Ecoles françaises à l’étranger et de leur développement ? La réputation scientifique internationale et universitaire française de ces instituts de recherche n’est plus à prouvée. Comment l’Ecole française d’Extrême-Orient, L’Ecole française d’Athènes, celle de Rome et la Casa de Velazquez, ou encore l’Institut français d’archéologie du Caire, abordent-ils le XXI e siècle ?


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : COU546
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/cou546.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 30 novembre 2010

Angkor, Rome, Athènes, Le Caire, Madrid...la liste de villes qui les accueillent serait trop longue, tant leurs branches se sont développées dans les pays voisins de leur première implantation.

L’Académie des inscriptions et belles-lettres a joué un rôle essentiel dans la création de ces Ecoles françaises à l’étranger, au XIX e siècle. Aujourd’hui, elle exerce une fonction statutaire de contrôle scientifique de ces grands instituts de recherche, placés sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Véritables pôles de la recherche scientifique française concernant l’histoire ancienne, l’orientalisme et l’archéologie, ces instituts couvrent le pourtour de la Méditerranée et le monde asiatique de l’Inde à la Chine.

Les académiciens ont choisi de célébrer ce véritable dispositif scientifique dont les multiples antennes contribuent au rayonnement de la culture scientifique française en sciences humaines. Nombre de membres de l’Académie sont passés par ces écoles comme étudiants, à leurs débuts, ou comme chercheurs ou directeurs par la suite. Le passage dans ces établissements est réservé à des parcours d’excellence et leur vocation les rapprochent des missions de l’Académie. La profondeur des liens entre ces institutions est durable. Un point que voulait justement rappeler l’Académie des inscriptions et belles-lettres cette année lors de sa séance publique annuelle.

Extrait du discours de l’ancien Secrétaire perpétuel Jean Leclant (1920-2011)

Alors que le futur de ces établissements est appelé à être infléchi par un projet de décret unique les réformant – dont certaines dispositions ont suscité au demeurant l’inquiétude –, il a semblé utile à l’Académie de dresser une sorte de bilan des actions menées en ces écoles sous son patronage actif et de mettre en lumière l’originalité de leur organisation au sein d’un monde de la recherche en butte à bien des difficultés, de poursuivre aussi la réflexion sur leurs perspectives d’avenir. Dans un contexte de morosité générale et alors que le rayonnement de notre culture semble s’estomper quelque peu, nous avons également souhaité indiquer que la défense et l’illustration de la francophonie passe par priorité par le soutien des domaines d’actions où notre pays tient encore son rang, et au premier chef celui des institutions qui en sont le vecteur privilégié, au nombre desquelles nos glorieuses Écoles françaises à l’étranger, auxiliaires irrécusables vouées à l’admiration de nos collègues étrangers, tiennent une place de tout premier plan. _

Jean Leclant, Pierre-Sylvain Filliozat, Michel Zinc, Académie des inscriptions et belle-lettres, Institut de France, 26 novembre 2010
Jean Leclant, Pierre-Sylvain Filliozat, Michel Zinc, Académie des inscriptions et belle-lettres, Institut de France, 26 novembre 2010
© Piero d’Houin

Dans cette retransmission proposée par Canal Académie, vous entendrez plusieurs discours.

- Jean Leclant, ancien secrétaire perpétuel, a présenté les travaux de l’académie au cours de l’année 2010.
- Michel Zink, vice-président de l’Académie, a lu le palmarès des prix décernés par les académiciens et proclamé la liste des nouveaux archivistes-paléographes, comme c’est l’usage chaque année.
- Pierre-Sylvain Filliozat, président de l’Académie a prononcé un discours sur L’Asie à l’Académie des inscriptions et belles-lettres.
- André Vauchez, membre de l’Académie, L’Ecole française de Rome : entre tradition et modernité.
- Olivier Picard, membre de l’Académie, L’Ecole française d’Athènes entre la Grèce et l’Université française
- Nicolas Grimal, membre de l’Académie, L’Académie et l’Institut du Caire
- Bernard Pottier, membre de l’Académie, La Casa de Velazquez et le monde hispanique.

Bibliothèque de l'Institut de France, 26 novembre 2010, les orateurs de la séance publique annuelle de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, A. Vauchez, B. Pottier, P-S. Filliozat, M. Zink, O. Picard, N. Grimal (de gauche à droite)
Bibliothèque de l’Institut de France, 26 novembre 2010, les orateurs de la séance publique annuelle de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, A. Vauchez, B. Pottier, P-S. Filliozat, M. Zink, O. Picard, N. Grimal (de gauche à droite)
© Piero d’Houin

L’ancien Secrétaire perpétuel, Jean Leclant a dressé le bilan des activités de l’Académie de l’année écoulée, des colloques et des publications. Il a rendu hommage aux académiciens disparus, membres de sa compagnie, le médiéviste André Gouron (historien du droit romain et du droit coutumier français), le médiéviste Bernard Guenée, Robert-Henri Bautier également médiéviste, et parmi les correspondants disparus, le Professeur Ikuo Hirayama, spécialiste du bouddhisme, Georges Charachidzé, spécialiste des langues du Caucase, et le médiéviste Jean Glénisson.
Cette année, ont été élus : l’helléniste Charles de Lamberterie et les associés étrangers, le romaniste suisse Max Pfister, Lellia Cracco Ruggini spécialiste de l’Antiquité tardive de l’Italie, l’égyptologue Manfred Bietak et le philologue Francisco Rico.

Pour en savoir plus

- Académie des inscriptions et belles-lettres : histoire de l’Académie (crée en 1663), actualité des travaux académiques et biographies des membres, reportez-vous au site Internet de l’Académie.

- Ecole française d’Extrême-Orient
- Ecole française de Rome
- Ecole française d’Athènes
- Institut français d’archéologie du Caire
- Casa de Velazquez

Séance publique annuelle de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, Institut de France, 26 novembre 2010
Séance publique annuelle de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, Institut de France, 26 novembre 2010
© Canal Académie





© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires