Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Chantal Delsol : L’âge du renoncement, dilemme entre christianisme et libéralisme

Que nous dit la sagesse d’aujourd’hui ? Chantal Delsol, de l’Académie des sciences morales et politiques, est l’invitée de Damien Le Guay

Chantal Delsol, de l’Académie des sciences morales et politiques, vient de faire paraître L’âge du renoncement (Le Cerf) où il est question de l’actuel épuisement du judéo-christianisme. L’occasion pour Damien le Guay de décrypter la pensée de cette "non-conformiste de droite".


Bookmark and Share

Chantal Delsol se dit elle-même « néo-conservatrice » ou « libérale-conservatrice » ou « non-conformiste de droite ». Philosophe, professeur d'université, élève de Julien Freund, grande lectrice de Hannah Arendt et de Jan Patochka, elle sonde, de livres en livres, le désarroi de nos contemporains.
Elle vient de faire paraître (mai 2011) «L’âge du renoncement » (Le Cerf) où elle analyse l’actuelle fermeture de la « parenthèse » du judéo-christianisme qui nous conduirait, selon elle, a un retour de l’âge des mythes et du temps circulaire. Selon elle le nihilisme, le nôtre, ne serait qu’une phase de transition annonçant le retour du paganisme.

Dans l’entretien qu’elle nous accorde, elle prévoit que « derrière le judaïsme et le christianisme, il n’y a pas rien. Il y a la paisible sagesse des millénaires ». Dès lors, nous voyons, avec elle, ce que le christianisme a apporté à l’Occident : le temps orienté vers l’avenir (ce qu’elle nomme « le temps fléché »), la démocratie, l’idée du progrès. Face à tout cela, le post-moderne d’aujourd’hui remplace le souci du vrai par la quête du bonheur et le souci de l’utile.

Dès lors, Chantal Delsol s’interroge : que nous dit la sagesse d’aujourd’hui et quelle en est la limite ? Pourquoi faut-il considérer le nihilisme comme une simple parenthèse, comme un moment transitoire dans la « vaste décomposition des architectures de sens » qui s’opère aujourd’hui ?
Mais surtout, la sagesse, pense notre invitée, dissout en quelque sorte, dans une indétermination généralisée, le souci de la vérité et renforce la puissance du marché – et son désir marchand. N’y a-t-il pas un conflit entre le christianisme revendiqué par Chantal Delsol et le libéralisme qu’elle défend aussi ? La décomposition du christianisme au profit de la sagesse ne vient-elle pas d’une domination de plus en plus grande d’un libéralisme désentravé ?

Texte de Damien Le Guay


_____________
Bibliographie :
Essai sur le pouvoir occidental : démocratie et despotisme dans l'Antiquité, PUF, 1985.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires