Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Chantal Delsol : L’âge du renoncement, dilemme entre christianisme et libéralisme

Que nous dit la sagesse d’aujourd’hui ? Chantal Delsol, de l’Académie des sciences morales et politiques, est l’invitée de Damien Le Guay
Chantal Delsol, de l’Académie des sciences morales et politiques, vient de faire paraître L’âge du renoncement (Le Cerf) où il est question de l’actuel épuisement du judéo-christianisme. L’occasion pour Damien le Guay de décrypter la pensée de cette "non-conformiste de droite".


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay
Référence : PAG917
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/pag917.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 15 mai 2011

Chantal Delsol se dit elle-même « néo-conservatrice » ou « libérale-conservatrice » ou « non-conformiste de droite ». Philosophe, professeur d’université, élève de Julien Freund, grande lectrice de Hannah Arendt et de Jan Patochka, elle sonde, de livres en livres, le désarroi de nos contemporains.
Elle vient de faire paraître (mai 2011) « L’âge du renoncement » (Le Cerf) où elle analyse l’actuelle fermeture de la « parenthèse » du judéo-christianisme qui nous conduirait, selon elle, a un retour de l’âge des mythes et du temps circulaire. Selon elle le nihilisme, le nôtre, ne serait qu’une phase de transition annonçant le retour du paganisme.

Dans l’entretien qu’elle nous accorde, elle prévoit que « derrière le judaïsme et le christianisme, il n’y a pas rien. Il y a la paisible sagesse des millénaires ». Dès lors, nous voyons, avec elle, ce que le christianisme a apporté à l’Occident : le temps orienté vers l’avenir (ce qu’elle nomme « le temps fléché »), la démocratie, l’idée du progrès. Face à tout cela, le post-moderne d’aujourd’hui remplace le souci du vrai par la quête du bonheur et le souci de l’utile.

Dès lors, Chantal Delsol s’interroge : que nous dit la sagesse d’aujourd’hui et quelle en est la limite ? Pourquoi faut-il considérer le nihilisme comme une simple parenthèse, comme un moment transitoire dans la « vaste décomposition des architectures de sens » qui s’opère aujourd’hui ?
Mais surtout, la sagesse, pense notre invitée, dissout en quelque sorte, dans une indétermination généralisée, le souci de la vérité et renforce la puissance du marché – et son désir marchand. N’y a-t-il pas un conflit entre le christianisme revendiqué par Chantal Delsol et le libéralisme qu’elle défend aussi ? La décomposition du christianisme au profit de la sagesse ne vient-elle pas d’une domination de plus en plus grande d’un libéralisme désentravé ?

Texte de Damien Le Guay

_____________

Bibliographie :
Essai sur le pouvoir occidental : démocratie et despotisme dans l’Antiquité, PUF, 1985.
La Politique dénaturée, PUF, 1986.
Les idées politiques au XXe siècle, PUF, "Premier cycle", 1991. Traduit en espagnol, tchèque, arabe, russe, macédonien, roumain, albanais.
L’État subsidiaire : ingérence et non-ingérence de l’État, le principe de subsidiarité aux fondements de l’histoire européenne, PUF, 1992. Traduit en italien, roumain. Cet ouvrage a été couronné du Prix de l’Académie des Sciences Morales et politiques.
Le principe de subsidiarité, PUF, 1993. Traduit en polonais.
L’Irrévérence, essai sur l’esprit européen, Mame, 1993.
L’Autorité, PUF, 1994. Traduit en coréen.
Le Souci contemporain, Complexe, 1996. Traduit en anglais (USA). Cet ouvrage a été couronné du Prix Mousquetaire.
Démocraties : l’identité incertaine, direction d’un ouvrage collectif, 1994
La grande Europe ?, direction d’un ouvrage collectif, 1994. Traduit en espagnol.
Histoire des idées politiques de l’Europe centrale (avec Michel Maslowski), PUF, 1998. Cet ouvrage a été couronné du Prix de l’Académie des Sciences Morales et Politiques.
Éloge de la singularité, essai sur la modernité tardive, La Table Ronde, 2000. Traduit en anglais (USA). Cet ouvrage a été couronné du Prix de l’Académie Française.
La République. Une question française, PUF, 2002. Traduit en hongrois. Cet ouvrage a été couronné du Prix Louis Liard 2003 décerné par l’Académie française dans la catégorie des prix traitant d’une question de philosophie, ou d’histoire de la philosophie, ou d’éducation.
Mythes et symboles politiques en Europe centrale (dir. avec Michel Masłowski, Joanna Nowicki), PUF, 2002. Traduit en roumain.
La grande méprise, Justice internationale, gouvernement mondial, guerre juste..., La Table Ronde, 2004. En traduction en anglais (USA).
Dissidences (dir. avec Maslowski et Nowicki), PUF, 2005.
Les deux Europes, ed. Du Sandre, 2007 (extrait).
Michel Villey. Le juste partage, (avec Stéphane Bauzon), Paris, Dalloz, 2007.
L’identité de l’Europe, (avec Jean-François Mattéi), PUF, 2010
La paresse et la révolte, Paris, Plon, 2011

En savoir plus :
- Chantal Delsol sur Canal Académie
- Feuilletez notre rubrique Au fil des pages
- Retrouvez tous les articles de Damien Le Guay, notre philosophe journaliste






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires