Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

A Lorette, en Italie, la plus extraordinaire relique de la chrétienté

L’académicien Yves-Marie Bercé présente l’histoire du pèlerinage à la Sainte Maison de la Madone

Yves-Marie Bercé, de l’Académie des inscriptions et belles lettres, présente son dernier ouvrage Lorette, aux XVIe et XVIIe siècles, Histoire du plus grand pèlerinage des temps modernes au micro d’Anne Jouffroy. Lorette fut pendant les trois siècles de l’Âge moderne le plus fameux et le plus fréquenté des lieux de pèlerinage du monde occidental. Pourquoi cette petite ville sur l’Adriatique possède-t-elle la plus extraordinaire relique de la chrétienté ? Pourquoi Lorette est-elle devenue un lieu témoin de la gloire de nos Rois Très Chrétiens ? Et enfin quels nouveaux éléments - inédits jusqu’à nos jours - Yves-Marie Bercé révèle-t-il dans son ouvrage ?


Bookmark and Share

La basilique de Lorette préservait dans son enceinte les murs de l’humble maison de briques que, dit-on, la Vierge Marie avait habitée à Nazareth et où elle avait reçu de l’ange Gabriel l’annonce qu’elle allait être la Mère du Sauveur.
Cet endroit, lié directement au mystère de l’Incarnation et à l’existence terrestre de Jésus, était donc plus vénérable que tout autre, plus sacré que Rome où l’on visitait le tombeau du premier apôtre, plus certain qu’aucune relique des instruments de la Passion dispersés dans diverses cathédrales de l’Europe, plus universel que tous les sites célèbres d’apparitions ou de miracles.
Des anges auraient apporté cette petite maison en Italie dans la nuit du 9 au 10 décembre 1294...

La maison de Nazareth dans les Marches

Il semble possible de dire que l’histoire de la translation fabuleuse de la Sainte Maison et de sa présence dans la chapelle de Lorette était accréditée vers 1460, et peut-être même dix ou vingt ans plus tôt.
En 1488, l’évêque de Recanati (cité voisine) confia la desserte du sanctuaire, désormais singulièrement protégé par le Saint-Siège, à une congrégation de Carmes réformés.

L’histoire connut alors la grande audience que permettait l’essor de l’imprimerie, dépassant les Marches, éclipsant le prestige d’autres sanctuaires mariaux d’Italie centrale, traversant les Alpes, s’étendant à tout le monde chrétien puisqu’on sait qu’en février 1493, les marins de Christophe Colomb dans une tempête du voyage de retour vers l’Europe s’adressèrent à la Vierge de Lorette.
Par la bulle In sublimis, le 21 octobre 1507, Jules II plaça Lorette sous la tutelle directe du Saint Siège. Ce texte, toutefois, conservait au récit marial le statut non pas d’article de foi mais de pieuse et respectable tradition.

Tout fidèle catholique parcourant la péninsule italienne avait à cœur de venir prier dans la Sainte Maison.
Ainsi parmi la cohorte innombrable des pèlerins, on découvre les noms de Montaigne, Galilée et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires