Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le capitalisme-totalitaire : le bon exemple de la Chine ?

Jean-Louis Chambon reçoit Antoine Brunet pour son livre La visée hégémonique de la Chine, l’impérialisme économique

« Le conflit avec la Chine-totalitaire n’est pas à venir, il est déjà présent… », c’est cet éclairage sans concession dépourvu des contraintes du politiquement correct, s’inscrivant, à contre-courant de la prudence parfois stupéfiante des observateurs politiques ou économiques, que les auteurs de La visée hégémonique de la Chine, l’Impérialisme économique, Antoine Brunet et Jean-Paul Guichard, projettent sur la réalité et la part d’ombre de la stratégie chinoise.


Bookmark and Share

D'après Antoine Brunet, invité de Jean-Louis Chambon et co-auteur avec Jean-Paul Guichard de l'ouvrage La visée hégémonique de la Chine, l'impérialisme économique, la Chine s'appuie sur une « stratégie hégémonique » visant à « l’impérialisme économique » subtilement et fallacieusement présentée par le PCC (parti communiste chinois), dans une communication particulièrement cynique : « …..comme celle d’un petit pays peu développé ayant besoin d’une croissance forte pour sortir de son sous-développement…… » .
En réalité l’Empire du milieu est devenu sous l’impulsion de la révolution silencieuse, initiée en 1989 par Deng Xiaoping, la « nouvelle super-hyper puissance mondiale. »



Le grand mérite de ce duo d’auteurs éminents spécialistes de l’économie mondiale tient à lever le voile sur « l’énigme de l’économie socialiste de marchés » : les auteurs démontrent en effet à travers des analyses approfondies à la fois historiques économiques et politiques que contrairement à l’idée généralement reçue, le capitalisme et totalitarisme peuvent parfaitement cohabiter et que le capitalisme-totalitaire pourrait même se révéler si le reste du monde n’y prend garde comme supérieur aux autres formes existantes.
Aussi contrairement à une conviction répétée mais jamais démontrée, la Chine bien que capitaliste n’est pas inévitablement sur la voie de la démocratie. Le capitalisme démocratique n’est pas forcément la forme la plus aboutie du capitalisme...


Les auteurs s’interrogent sur l’étrange passivité des pays développés et proposent des pistes (mais est-il encore temps) pour faire échec à la Chine avec comme ultime solution pour l’Occident, de quitter l’OMC actuelle pour en créer une nouvelle.


Une réflexion tout à fait exceptionnelle qui fera date et qui, espérons- le, sera rapidement intégrée par l’Occident avant qu’il ne soit trop tard.


Jean-Louis CHAMBON
Président du Prix Turgot

La visée hégémonique de la Chine, l'impérialisme économique
Antoine(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires