Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Algérie 1830-1962 : le rôle de l’armée française

Le rôle de l’armée française, entretien avec le colonel Bertrand, conservateur au musée des Invalides à Paris

Le musée de l’Armée, aux Invalides propose au public jusqu’à la fin du mois de juillet une exposition qui retrace l’histoire de la présence militaire française en Algérie de 1830 à 1962 : une histoire militaire ouverte, qui joue la carte de l’apaisement, abordant tous les sujets concernant son rôle en Algérie, y compris celui de la torture, des Harkis abandonnés pour la plupart, de l’OAS, à l’exception des essais nucléaires passés sous silence, l’exposition est une première remarquable sur le sujet, dans son traitement et dans les archives réunies et présentées : opération réussie pour l’armée, traditionnelle "Grande Muette", plutôt prolixe en l’occurrence.


Bookmark and Share

L’année 2012 marque de part et d’autre de la Méditerranée, le cinquantenaire de la fin de la présence militaire française en Algérie. Commencée en 1830, la conquête de l’Algérie fut longue et difficile devant la résistance de l’émir Abdel Kader. Une relation complexe entre les deux pays débuta puis se développa à travers la colonisation qui ne prit fin qu’en 1962 avec les accords d’Évian. Ceux-ci mirent fin à la guerre d’Algérie commencée huit ans plus tôt en 1954, longtemps dénommée sous l’expression les événements d’Algérie et non par celle de guerre d’indépendance. Le Musée de l’Armée aux Invalides, à Paris, aborde depuis quelques années l’histoire militaire de la France par des expositions tournées vers le temps présent. Pour la première fois, depuis la fin de la guerre d’Algérie, un musée national en France, en l’occurrence le musée de l’Armée, a décidé d’une exposition autour du rôle de l’armée française en Algérie de 1830 à 1962. Ainsi 132 années de présence française dans le processus de la colonisation et celui de la décolonisation sont passées au crible à travers l’histoire et les archives de l’Armée française. Vaste sujet, qui ne prend pas en compte l’histoire des migrations entre les deux pays, ni leur histoire politique réciproque sinon pour en expliquer l’histoire militaire et bien le cerner.




Les auteurs de l'exposition n’entendent pas renouveler l’apport scientifique des travaux historiques consacrés à la Guerre d'Algérie. Cette exposition est le fruit d’un dialogue entre le musée et des historiens français et Algériens, par volonté de rendre accessible cette histoire « douloureuse » pour certaines communautés, témoins et actrices, au sein de la guerre dont elles ont encore du mal à parler.


Cette mise en lumière est un défi à la clarté, à l’honnêteté intellectuelle, un défi pour « les mémoires » et un hommage aux victimes de tout bord. Le général de division, le directeur du musée Christian Baptiste n’a pas voulu(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires