Accueil 

Mots-clés

Académie des sciences morales et politiques

Autres groupes de mots-clés

Raymond ARON


Articles

Relecture de Raymond Aron, "Paix et guerre entre les nations", 50 ans après (1/2)

Relecture de Raymond Aron, "Paix et guerre entre les nations", 50 ans après (1/2)

Retransmission des interventions de G.H. Soutou, P. Hassner et J.C. Casanova, lors des Entretiens de l’ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES
Ces Entretiens consacrés à une relecture de l’oeuvre de Raymond Aron cinquante ans après la parution de "Paix et guerre entre les nations" offrent cinq points de vue complémentaires pour mieux cerner la fécondité de sa pensée pour toute une génération d’intellectuels, dirigeants et responsables politiques du monde entier. Retransmission proposée en deux parties. Voici la première où vous pouvez entendre Marianne Bastid-Bruguière qui présidait ces Entretiens le lundi 5 novembre 2012, puis les points de vue de l’historien Georges-Henri Soutou, du philosophe Pierre Hassner, et de l’économiste, par Jean-Claude Casanova. La seconde partie propose, elle, les exposés de Thierry de Montbrial et du diplomate Jean-David Levitte.

dimanche 23 décembre 2012

Les enseignements de Raymond Aron pour nous redonner foi en l'Histoire

Les enseignements de Raymond Aron pour nous redonner foi en l’Histoire

Perrine Simon-Nahum s’entretient avec Damien Le Guay autour du livre "Dimension de la conscience historique"
L’oeuvre de Raymond Aron, grand penseur français du XXe siècle et membre de l’Académie des sciences morales et politiques, pourrait-elle nous permettre de retrouver confiance en l’Histoire ? C’est la question qu’abordent Perrine Simon-Nahum, directrice de recherche au CNRS, qui a préfacé la nouvelle édition de Dimensions de la conscience historique, et Damien Le Guay, dans ce second entretien portant sur la figure de Raymond Aron.

dimanche 17 juillet 2011 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Raymond Aron, un libéral dans une époque dominée par le marxisme

Raymond Aron, un libéral dans une époque dominée par le marxisme

Perrine Simon-Nahum rappelle l’importance de cet intellectuel engagé, de l’Académie des sciences morales et politiques.
Raymond Aron est un des penseurs majeurs du XXe siècle. Pourtant, avec la chute de l’U.R.S.S. et la fin d’un monde bipolaire, la pensée de ce philosophe, fervent défenseur du libéralisme contre le marxisme, semble avoir été reléguée au second plan. Voici un premier entretien mené par Damien Le Guay avec Perrine Simon-Nahum, directrice de recherche au CNRS, qui a préfacé la nouvelle édition de Dimensions de la conscience historique. L’occasion de revenir sur une pensée toujours aussi pertinente.

dimanche 26 juin 2011 - Emission proposée par : Damien Le Guay