Accueil 

Damien Le Guay


Articles

L'oeuvre philosophique d'Henri Maldiney : à découvrir d'urgence !

L’oeuvre philosophique d’Henri Maldiney : à découvrir d’urgence !

Le philosophe Jean-Louis Chrétien auteur de "Conscience et roman", lauréat de l’Académie française, est l’invité de Damien Le Guay
Qui connaît l’œuvre d’Henri Maldiney ? Pas grand monde ! Elle est méconnue, trop méconnue. Elle est, nous dit Jean-louis Chrétien « l’une des plus fortes et des plus rigoureuses de la philosophie de la langue française de la fin du XX e siècle ». Un philosophe que François Cheng, de l’Académie française, considère comme "un maître et un ami"...

dimanche 23 décembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Que dévoile le roman moderne au sujet de la conscience selon Jean-Louis Chrétien

Que dévoile le roman moderne au sujet de la conscience selon Jean-Louis Chrétien

Le philosophe auteur de "Conscience et roman", lauréat de l’Académie française, est l’invité de Damien Le Guay
Jean-Louis Chrétien a reçu le "prix Cardinal Lustiger", décerné par l’Académie française, en 2012, pour son ouvrage "Conscience et roman" (deux tomes) et pour l’ensemble de son oeuvre. Sur un thème qui l’interroge : comment s’exprime la conscience dans le roman moderne ? Comment se manifeste la nouvelle prétention des romanciers à explorer de fond en comble la conscience ? Ces deux volumes font chacun le sujet d’une émission. Voici celle consacrée au 1er volume. Le philosophe -qui se plonge ainsi dans la littérature des XIX et XX è siècles, est l’invité de Damien Le Guay.

mardi 18 décembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Madame Bovary, un roman qui opère une « révolution dans les lettres » …

Madame Bovary, un roman qui opère une « révolution dans les lettres » …

Le philosophe Jean-Louis Chrétien auteur de "Conscience et roman", lauréat de l’Académie française, est l’invité de Damien Le Guay
Jean-Louis Chrétien a reçu le "prix Cardinal Lustiger", décerné par l’Académie française, en 2012, pour son ouvrage "Conscience et roman" (deux tomes) et pour l’ensemble de son oeuvre. Sur un thème qui l’interroge : comment s’exprime la conscience dans le roman moderne ? Comment se manifeste la nouvelle prétention des romanciers à explorer de fond en comble la conscience ? Ces deux volumes font chacun le sujet d’une émission. Voici celle consacrée au second volume. Le philosophe -qui se plonge ainsi dans la littérature des XIX et XX è siècles, nous explique en quoi le roman de Flaubert, Madame Bovary publié en 1857, peut être considéré comme une révolution dans le monde des lettres ? Que nous dit-il de la conscience ?

dimanche 16 décembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

L'Egypte pharaonique et la crémation interdite

L’Egypte pharaonique et la crémation interdite

L’académicien Nicolas Grimal est l’invité de Damien Le Guay dans la série "Crémation et Grandes Civilisations"
L’égyptologue et membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres Nicolas Grimal est ici invité à expliquer pourquoi les anciens Égyptiens interdisaient la crémation. Que peut-nous apporter la sagesse de l’Égypte dans notre réflexion sur la crémation, pratique funéraire qui se développe aujourd’hui en France ?

dimanche 11 novembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Le Japon bouddhiste et la crémation généralisée

Le Japon bouddhiste et la crémation généralisée

L’académicien Jean-Noël Robert est l’invité de Damien Le Guay dans la série "Crémation et Grandes Civilisations".
Suite de notre série sur la crémation et les grandes civilisations avec Jean-Noël Robert, orientaliste de remon. La crémation se développe aujourd’hui en France et implique un « pas de coté » grâce au regard que les « grandes civilisations » portent ou ont porté sur elle, sur le lien que nous avons avec les obsèques. La crémation a-t-elle un sens et lequel dans les grandes civilisations disparues ou implantées ailleurs ? Quel est le statut du corps ? Ce corps doit-il être préservé ou, au contraire, peut-il accepter la crémation ? Ecoutez Jean-Noël Robert parler de la crémation dans le Japon actuel.

dimanche 4 novembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Le catholicisme tolère la crémation depuis 1963

Le catholicisme tolère la crémation depuis 1963

L’historien Philippe Levillain est l’invité de Damien Le Guay pour la série "Crémation et grandes civilisations"
La crémation se développe aujourd’hui en France et mérite que l’on aille voir aussi du côté des « grandes civilisations » pour comprendre le regard qu’elles ont porté sur elle. Quel est le statut du corps ? Ce corps doit-il rejoindre la terre ou bien peut-il accepter l’incinération ? Que disent les sagesses accumulées par d’autres civilisations ? Dans notre série consacrée à cette question, est ici analysée la position de l’Eglise catholique avec l’historien Philippe Levillain, de l’Académie des sciences morales et politiques, spécialiste du catholicisme contemporain. D’autres émissions envisageront la position de l’Egypte antique, du Japon, etc...

dimanche 28 octobre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Pourquoi la crémation se développe-t-elle aujourd'hui ?

Pourquoi la crémation se développe-t-elle aujourd’hui ?

Damien Le Guay, auteur de "La mort en cendres", analyse cette nouvelle pratique funéraire
« Les pensées qui mènent le monde viennent sur des pattes de colombe », soulignait Nietzsche. D’où l’attention qu’il nous faut porter à l’évolution de certaines pratiques. Les actes liés à la fin de la vie sanctionnent brutalement, tel un miroir, la véritable image que toute une société renvoie d’elle-même, au-delà des discours parfois anesthésiants. Entretien avec Damien Le Guay, philosophe, vice-président du comité national d’éthique du funéraire et maître de conférence à HEC qui publie La Mort en cendres (Cerf).

dimanche 28 octobre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

La notoriété médiatique expliquée par la sociologue Nathalie Heinich

La notoriété médiatique expliquée par la sociologue Nathalie Heinich

De l’importance des médias pour acquérir de la visibilité...Entretien avec Damien Le Guay
Nous regardons vivre des célébrités, les admirons de loin, les envions parfois et lisons leurs faits et gestes dans les magazines : stars de cinéma, animateurs de télévision, têtes couronnées, mannequins, sportifs, starlettes... Cette caste médiatique, comment y parvient-on ? Cette « grande famille du visible » n’est guerre analysée, ni ses lois, ni les évolutions de la « visibilité ». Or, elle est présente un peu partout avec la gestion d’un « capital symbolique ». Comment le comprendre ? Quels regards furent portés sur elle ? Que faut-il en penser ? Ecoutez l’analyse de Nathalie Heinich, auteur d’un essai justement intitulé "De la visibilité" : une des rares fois où la sociologie se penche sur cette question.

dimanche 30 septembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Ne faut-il pas déconstruire la déconstruction de Bourdieu ?

Ne faut-il pas déconstruire la déconstruction de Bourdieu ?

La sociologue Nathalie Heinich évoque son parcours avec Pierre Bourdieu au micro de Damien Le Guay
Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, spécialiste de l’art et du statut du créateur dans nos sociétés démocratiques, a écrit en 2007 « Pourquoi Bourdieu ». Livre d’admiration et de distance. Elle fut l’élève de Bourdieu pendant vingt ans puis, progressivement, elle s’en est émancipée. Elle relate ces deux moments dans ce livre et, durant cette émission avec le philosophe Damien Le Guay, elle reprend les formules si chères à Bourdieu : la "déconstruction sociale" et le "tout est socialement construit". Que faut-il penser d’un tel discours devenu dominant ?

dimanche 16 septembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Jean-Marie Lustiger par Henri Tincq : cardinal et juif à la fois (2/2)

Jean-Marie Lustiger par Henri Tincq : cardinal et juif à la fois (2/2)

Seconde partie de l’entretien avec Damien Le Guay
Longtemps responsable des informations religieuses au journal Le Monde, Henri Tincq vient de publier la première biographie de Jean-Marie Lustiger (mort le 5 août 2007). Il revient sur les moments essentiels de sa vie de cet homme qui disait de lui-même : « je suis une provocation vivante ». Né juif le 17 septembre 1926, converti et baptisé à Orléans en 1940, il deviendra prêtre catholique en 1954, aumônier de la Sorbonne jusqu’en 1969, date où il assumera la charge de curé de la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal à Paris, puis, en 1979, celle d’archevêque d’Orléans et en 1981 celle, encore plus lourde, d’archevêque de Paris et ce pendant 24 ans. Créé Cardinal en 1983, il sera élu à l’Académie française le 15 juin 1995. Tout dans sa vie est improbable. Et pourtant, sa vie et son œuvre marquent durablement le catholicisme à Paris et en France.

dimanche 24 juin 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Jean-Marie Lustiger par Henri Tincq : enfance, tragédies et conversion (1/2)

Jean-Marie Lustiger par Henri Tincq : enfance, tragédies et conversion (1/2)

Le journaliste évoque la figure du "cardinal prophète", élu à l’Académie française. Entretien avec Damien Le Guay
Longtemps responsable des informations religieuses au journal Le Monde, Henri Tincq vient de publier la première biographie de Jean-Marie Lustiger (mort le 5 août 2007). Avec Jean-Marie Lustiger, le cardinal prophète aux éditions Grasset, Henri Tincq revient dans cette émission sur les moments essentiels de la vie de cet homme qui disait de lui-même : « Je suis une provocation vivante ».

dimanche 17 juin 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Les œuvres d'art peuvent-elles exister quand s'est perdu le sens du sacré et de la transcendance ?

Les œuvres d’art peuvent-elles exister quand s’est perdu le sens du sacré et de la transcendance ?

Entretien avec Jean Clair, de l’Académie française, par Damien Le Guay (2/2)
Dans un premier entretien, Jean Clair, autour de son livre Hubris a dit l’importance du re-gard porté sur ce qui nous environne etles images formées par les artistes pour mieux comprendre la terre sur laquelle nous sommes. Garder, prendre avec. Les images sont là pour faire des hommes les gardiens du monde – pour éviter qu’il ne devienne im-monde, hostile à la présence des hommes. Dans ce second entretien, Jean Clair revient sur la dégradation de la Culture. La Culture est une « qualité qui unit et élève » alors que le culturel « disperse, éparpille, dégrade, disqualifie ». La culture en train de disparaître au profit du culturel – et des agents qui en font la promotion – suppose une con-templation des œuvres d’art – au sens d’un culte rendu au beau et d’un temple pour ceux qui s’introduisent dans ce culte.

dimanche 3 juin 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

La fabrique des monstres : l'art moderne a-t-il perdu la tête ?

La fabrique des monstres : l’art moderne a-t-il perdu la tête ?

Entretien avec Jean Clair, de l’Académie française, sur son livre "Hubris". Invité de Damien Le Guay (1/2)
De livres en livres, Jean Clair, de l’Académie française depuis 2008, s’en prend à l’actuelle décomposition de la culture visuelle – les anciens « beaux-arts ». Depuis Marcel Duchamp, et ceux qui lui emboitèrent le pas, une certaine conception classique a explosé. Nous avons quitté, dit Jean Clair, l’œuvre pour l’objet brut, le symbolique pour un réel écrasé sur lui-même, la re-présentation pour la platitude, le goût du monde pour la jouissance de l’im-monde, la peinture accrochée au mur pour les « installations » à même le sol. D’où vient ce processus barbare ? De l’extérieur ? Ce serait trop simple ! Il vient de l’intérieur, mis en œuvre par ceux-là même qui sont censés être les dépositaires d’un héritage artistique. En devenant contemporain, l’art n’a pas explosé, il a implosé sous l’effet de ces « barbares de la civilisation » - selon l’expression de Chateaubriand.

dimanche 27 mai 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

"La France nouvelle" (1868) d'Anatole Prévost-Paradol, présenté par Gabriel de Broglie

"La France nouvelle" (1868) d’Anatole Prévost-Paradol, présenté par Gabriel de Broglie

Pour le Chancelier de l’Institut de France : "l’un des plus beaux testaments politiques du XIX e siècle"
Anatole Prévost-Paradol, né en 1829 et qui se suicidera en 1870, membre de l’Académie française et auteur, surtout, de La France Nouvelle, reste un oublié du libéralisme. Les étudiants de Sciences-po connaissent sa formule « la Révolution (de 1789) a fondé une société, elle cherche encore son gouvernement » ou cette autre : « Ne pas renoncer à une idée sous prétexte qu’elle n’est pas nouvelle ». Mis à part cela, on peut le classer parmi les illustres inconnus. Et c’est un tort. Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France et historien du XIX è siècle, vient de préfacer La France Nouvelle republiée aujourd’hui. Invité de notre journaliste Damien Le Guay, il retrace la vie et l’œuvre d’un homme aux multiples talents !

dimanche 20 mai 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Y a-t-il une attitude européenne quant à la transmission de la culture ?

Y a-t-il une attitude européenne quant à la transmission de la culture ?

Entretien avec Rémi Brague, de l’Académie des sciences morales et politiques, invité de Damien Le Guay
Comment s’opèrent les transmissions culturelles ? Par où est passée, depuis le début, cette culture grecque qui appartient à notre tradition européenne ? Que devons-nous aux uns et aux autres dans cette transmission endroit par endroit, époque par époque ? Toutes ces questions sont d’autant plus nécessaires qu’aujourd’hui, nous sommes si critiques vis-à-vis de notre héritage, en pleine crise de foi à l’égard du futur, nous, Européens, sommes, en quelques sorte, des héritiers sans en avoir conscience, des transmetteurs sans tradition, des pédagogues sans désir de transmission. Car, la transmission suppose un désir de transmission - c’est-à-dire, au sens étymologique, un désir d’envoyer du présent de l’autre coté du mur, – le tout accompagné d’un sentiment de - piété filiale.

dimanche 6 mai 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Les positions politiques de Chateaubriand : une Révolution, un Empereur et trois Rois

Les positions politiques de Chateaubriand : une Révolution, un Empereur et trois Rois

La biographie de l’écrivain académicien par Jean-Claude Berchet fait autorité. Entretien avec Damien Le Guay
François-René de Chateaubriand est un monument littéraire, l’auteur des Mémoires d’outre-tombe publiées après sa mort. Il y relate sa vie et son époque, ses nombreuses amours et sa carrière politique en saccades, ses voyages et ses positions politiques. Jean-Claude Berchet, qui a consacré 40 ans de sa vie à son héros et qui réalisa une édition critique des Mémoires d’outre-tombe vient de faire paraître une biographie qui fait déjà autorité. Saluée dans la presse, et en particulier par Mona Ozouf, elle est magistrale tant par son étendue (presque mille pages) que par la maîtrise de son sujet. Ajoutons, ce qui ne lui retire rien, qu’elle offre une belle qualité d’écriture.

dimanche 29 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Bergson et Jaurès : <i>"deux métaphysiques rivales"</i>... et deux amis !

Bergson et Jaurès : "deux métaphysiques rivales"... et deux amis !

L’académicien et le socialiste : deux esprits majeurs évoqués par Frédéric Worms, invité de Damien Le Guay
Le philosophe d’un coté. Le chantre du socialisme de l’autre. Tout semble les opposer. Et pourtant ! Jaurès était philosophe de formation, camarade de Bergson à l’Ecole Normale supérieure. Quant à Bergson, il eut une action politique – et en particulier il fut missionné, durant la première guerre mondiale, pour aller rencontrer le président américain Wilson afin de le convaincre d’entrer en guerre contre les Allemands. Un colloque récent nous ouvre à ces relations d’amitié entre ces deux philosophes. Frédéric Worms, philosophe, spécialiste de Bergson, nous explique les tenants et aboutissants de cette relation.

dimanche 22 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

De quoi l'avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

De quoi l’avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

Michel Winock historien s’interroge sur le rôle des intellectuels dans un entretien avec Damien Le Guay
Pourquoi les intellectuels s’en prennent-ils à leur siècle ? A quoi servent-ils dans le monde actuel ? Michel Winock, grand historien de l’histoire contemporaine de France, professeur émérite à Sciences-po Paris, est un spécialiste des intellectuels en France. A ce sujet, deux livres ont fait sa renommée : Le siècle des intellectuels (1997) et (avec Jacques Julliard) un Dictionnaire des intellectuels français (2002). Et en 2011 : L’effet de génération sur les intellectuels. Cette émission fait suite à celle consacrée aux droites selon René Rémond, disponible sur Canal Académie.

dimanche 15 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Sous la direction d'André Vauchez : <i>Prophètes et prophétisme</i> d'hier à aujourd'hui ….

Sous la direction d’André Vauchez : Prophètes et prophétisme d’hier à aujourd’hui ….

L’historien médiéviste, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, est l’invité de Damien Le Guay
En ces temps incertains où nous ne savons plus « à quels saints nous vouer », les prophètes (plutôt de malheur) sont de retour. Pourquoi ? Avant tout pour vivre « une crise de l’avenir sans précédent » et une actuelle fascination pour « la séduction du désastre » -les peurs atomiques et écologiques. N’oublions pas les replis identitaires et les « délires incantatoires du new age » selon l’expression d’André Vauchez. L’historien de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, ancien directeur de l’Ecole française de Rome, spécialiste de la spiritualité médiévale – et auteur, en particulier d’une superbe biographie de François d’Assise (2009) – vient de rassembler autour de lui différents spécialistes pour faire une histoire du prophétisme dans l’espace judéo-chrétien. Ce recul historique nous permet de mieux comprendre ce que nous vivons et d’avoir une vue de longue durée sur ces phénomènes étranges.

dimanche 15 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Sylvie Germain ou l'anti-quiétude en Dieu <i>Rendez-vous nomades</i>

Sylvie Germain ou l’anti-quiétude en Dieu Rendez-vous nomades

Une quête religieuse qui déroute et dérange... Entretien avec Damien Le Guay
Sylvie germain est écrivain, romancière, essayiste. Depuis plus de trente ans elle approche, sans jamais l’étreindre, la question de Dieu. Elle déroute pour ne pas prendre les autoroutes religieuses ou les routes toute fléchées. Elle dérange ceux qui sont installés dans leurs habitudes religieuses. Elle énerve ceux qui iraient à la messe pour l’avoir toujours fait et seraient chrétiens par souci d’un ordre, d’une identité, d’une tradition. A ceux-là elle dit et redit : quelle est votre foi ? Que dites-vous de Dieu ? En ceci elle rejoint le grand Augustin : « Si elle n’est pas pensée, la foi n’est rien ». Ses adversaires : les bigots, les assoupis, les habitués, les analphabètes de la foi, ceux qui sont incapables d’en rendre compte, de la mettre en mots et en intelligence. Sa hantise : ceux qui fanatisent Dieu, qui le "médiocrisent", l’hystérisent, le font parler !

dimanche 1er avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6