Rechercher

Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

A savoir

18 septembre

« Le travail indépendant : une alternative au salariat ?” Communication de M. Bernard Martinot, économiste spécialiste du marché du travail et directeur général adjoint des services de la région Ile-de-France. En savoir plus : www.asmp.fr.

Faut-il le dire - la chronique de Pierre Bénard

Faut-il le dire - la chronique de Pierre Bénard

On s’en doute un peu... si le grammairien Pierre Bénard choisit telle ou telle expression pour sa chronique, c’est qu’il serait sans doute préférable de... ne pas l’utiliser ! Heureusement, il sait souligner les nuances, tenter quelques compromis (rarement) et nous aider à mieux choisir les meilleures tournures en français.

Dernier ajout : dimanche 6 janvier 2013
Abonnez-vous en RSS Fil RSS de cette rubrique     Abonnez vous au podcast “ Faut-il le dire - la chronique de Pierre Bénard  ” Podcast de cette rubrique


Articles de cette rubrique

« Un de ceux qui a », « un de ceux qui ont »

« Un de ceux qui a », « un de ceux qui ont »

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Même si l’erreur de dire « Un de ceux qui a » est tellement répandue qu’elle est près de devenir l’usage, Pierre Bénard tient à protester contre un emploi du singulier qui heurte la simple logique, qui constitue comme une « bogue » dans le fonctionnement de la langue.

dimanche 6 janvier 2013 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Le retour d' « habilité »

Le retour d’ « habilité »

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Est-ce un nouvel effet du règne de l’anglais ? Le mot français « habileté » cède souvent la place, à l’oral comme à l’écrit, à un surprenant « habilité » qui était depuis longtemps sorti de l’usage. Comme si l’anglais « ability » favorisait le retour de notre vieux mot « habilité ».

dimanche 23 décembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

« Le départ de notre train est imminent »

« Le départ de notre train est imminent »

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Le langage des annonces dans les transports surprend décidément Pierre Bénard, qui épingle ici quelques spécimens du parler ferroviaire.

dimanche 9 décembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Arrêtez d'assener ! Cessez de décrypter !

Arrêtez d’assener ! Cessez de décrypter !

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Si vous lisez la presse, vous y trouvez rarement l’emploi du verbe dire. Pierre Bénard souhaiterait voir recourir de nouveau à ce modeste outil. Au contraire, il ne se plaindrait pas si l’on usait un petit peu moins de « décoder », de « décrypter », quand il s’agit seulement d’expliquer. On pourrait bien aussi renoncer quelquefois aux « assener », aux « marteler », les réservant aux cas où les choses qu’on affirme sont énoncées avec une vraie brutalité.

dimanche 11 novembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Renarcissisez-vous !

Renarcissisez-vous !

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
On invitait récemment une personne politique éprouvée par trop de déboires (la vie publique en est pavée) à se « renarcissiser ». Charmé d’apprendre un mot nouveau, Pierre Bénard s’en saisit comme d’un exemple entre mille autres d’une tendance lourde, comme on dit : l’envahissement de la langue de tous les jours par les termes savants de la psychologie.

dimanche 21 octobre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Plain language

Plain language

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Et si on le disait simplement ? Nous sortons d’un déluge de logorrhée politicienne, d’un déferlement de « creuser l’écart » et de « virer en tête », de « duels fratricides » et de « ballottages » ballottés entre deux t et un seul t . Pierre Bénard regrette que, dans ce tumulte, ait pu passer inaperçu un événement considérable : pendant trois jours, à Washington, le congrès de l’association « Clarity International » a rassemblé 150 délégués ayant en commun le souci de mettre de la simplicité dans le vocabulaire des lois, des règlements, des questionnaires, des modes d’emploi... De faire en sorte que chacun, comprenant ce qu’il lit, évite ainsi les pièges du jargon des professionnels et du galimatias des éternels médecins de Molière.

dimanche 2 septembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Augures, espoirs et conjectures

Augures, espoirs et conjectures

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Il est des heures douteuses où chacun voudrait lire dans les ombres de l’avenir. La France retentit aujourd’hui de prédictions, présages, prévisions, pronostics ... et de fautes de français que dénombre Pierre Bénard.

dimanche 19 août 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Comment ?

Comment ?

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
La syntaxe du français a connu depuis peu une évolution qui amuse Pierre Bénard. Des personnes cultivées, dont le français est la langue maternelle, profèrent maintenant sans faire frémir quiconque des phrases telles que : « Il faut s’interroger sur comment nous allons procéder ».

lundi 6 août 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

EELV, EELV, vous avez dit EELV ?

EELV, EELV, vous avez dit EELV ?

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Pierre Bénard ayant lu, au début du mois de mai, qu’EELV souhaitait participer au prochain gouvernement, il s’est d’abord interrogé. Le conseil fédéral d’EELV, apprit-il, s’était réuni à huis clos. Ce qui était bien clos pour lui (qui ne suit pas d’assez près la politique), bien fermé et bien hermétique, c’était la signification d’un sigle, qui, d’ailleurs, faute de points, ne s’avouait pas comme tel : EELV.

dimanche 27 mai 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

« Creuser l'écart » : une formule creuse ?

« Creuser l’écart » : une formule creuse ?

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Les sondages politiques, depuis quelques semaines, occupent les esprits. Les tracés montent, descendent, ondulent, les intentions de vote stagnent, s’effondrent, frémissent ... On a grappillé un matin quelques parcelles de faveur que l’on perdra le lendemain. Le rêve du candidat, c’est de voir un beau jour la courbe de ses électeurs virtuels s’élever, croiser celle de son principal rival, puis s’élever encore : il va « creuser l’écart ». Cette expression gêne Pierre Bénard, qui veut nous dire ici en quoi.

dimanche 29 avril 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

A minima

A minima

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Les mots latins « a minima » sont employés ... au maximum, à tout bout de champ et à contretemps, ce qui fait sourire Pierre Bénard, lequel voit là un trait de langue « chic » en même temps qu’un signe d’ignorance, à mettre dans le même sac que le latin de cuisine des médecins de Molière.

dimanche 15 avril 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Elections : sous l'« estrade », la route

Elections : sous l’« estrade », la route

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Les élections qui viennent et les campagnes électorales qui s’y rattachent vont nous donner mille fois l’occasion d’entendre ou de lire l’antique expression « battre l’estrade », dont Pierre Bénard, toujours respectueux de l’usage et indulgent aux glissements qui composent l’histoire de langue, voudrait tout de même rappeler l’origine et le sens premier.

dimanche 1er avril 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Espace non-fumeurs

Espace non-fumeurs

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Fumer est interdit dans les lieux publics, mais il est rare que l’on formule une prohibition, de nos jours, en des termes aussi crus que « défense de »... ou « interdiction de »... C’est ainsi que l’on aboutit, en évitant l’expression normale, à une phrase comme « La gare est un espace non fumeur », qui plaît médiocrement à Pierre Bénard.

dimanche 18 mars 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

On n'enjoint personne et personne n'est enjoint

On n’enjoint personne et personne n’est enjoint

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Le verbe « enjoindre » est à la mode et fait une rude concurrence à « ordonner », « commander », « prescrire » ... Dommage qu’on l’emploie de travers. Sans rien enjoindre à quiconque, Pierre Bénard plaide pour que l’on use d’ « enjoindre » d’une manière correcte.

dimanche 12 février 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Si <i>fines</i> que cela, les parties ?

Si fines que cela, les parties ?

Faut-il le dire ? la chronique de Pierre Bénard
Certaines "affaires" ont beaucoup évoqué dernièrement des « parties fines ». C’est par une extension de sens, que Pierre Bénard admet et enregistre, bien sûr, non sans prendre soin de rappeler l’emploi premier de l’expression, où la présence de « fin » se comprend mieux.

dimanche 29 janvier 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

 Je ne vous souhaite pas mes meilleurs vœux !

Je ne vous souhaite pas mes meilleurs vœux !

« Faut-il le dire ? » La chronique de Pierre Bénard
En ce mois où l’usage est d’échanger des vœux que l’on dit « bons », Pierre Bénard nous rappelle qu’on ne se souhaite pas des vœux . A ceux qui nous souhaitent tous leurs vœux, on devrait souhaiter, estime-t-il, un meilleur sentiment de la langue.

dimanche 8 janvier 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Quand l'e "muet" se fait meuglant

Quand l’e "muet" se fait meuglant

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Pierre Bénard, qui se garde bien de prescrire une prononciation, se rappelle simplement avec un peu de regret le temps où l’e interne de certains mots était plus discret qu’aujourd’hui, où les mesures n’étaient pas encore les ... meueueusures.

dimanche 11 décembre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Mais au fait, à quoi sert "en fait" ?

Mais au fait, à quoi sert "en fait" ?

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
"En fait" s’entend à tout bout de champ, à tout bout de phrase, et cela depuis des années déjà. Pierre Bénard s’en amuse et s’en irrite un peu. On tâche de se guérir d’un tic nerveux. Que des millions de gens en soient possédés, est-ce une raison de baisser les bras devant un tic de langage ?

dimanche 20 novembre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Les rebelles ne sauraient faire une "avancée"...

Les rebelles ne sauraient faire une "avancée"...

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Faut-il parler d’une avancée militaire ou d’une avance ? Et si l’on reste dans ce domaine, quel sens doit-on donner au verbe investir ? La langue française est si riche qu’il nous arrive parfois de nous y perdre, aussi nous faut-il écouter les conseils avisés de Pierre Bénard qui milite pour un retour aux mots simples mais corrects.

dimanche 30 octobre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Comment écrire champ... à tout bout de champ ?

Comment écrire champ... à tout bout de champ ?

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Le mot « champ » occupe décidément une place de plus en plus importante dans notre vocabulaire. Un champ n’est plus seulement une parcelle de terre labourable, c’est aussi devenu un mot que l’on retrouve dans de nombreuses expressions. Pour tout connaître sur ce mot, écoutez les conseils avisés de Pierre Bénard...sur-le-champ !

dimanche 2 octobre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Choir, chuter, tomber sont-ils vraiment synonymes ?

Choir, chuter, tomber sont-ils vraiment synonymes ?

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Faut-il laisser tomber "tomber" au profit de "chuter" ? La langue française est si riche qu’il nous arrive parfois de nous y perdre, et la quantité considérable de synonymes que proposent les dictionnaires n’est pas pour nous aider. Aussi nous faut-il écouter les conseils avisés de Pierre Bénard qui milite pour un retour aux mots simples mais corrects.

dimanche 18 septembre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Etre « omnibulé » par les « circonvolutions »...

Etre « omnibulé » par les « circonvolutions »...

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Il est des fois où, soyons magnanimes, notre langue fourche. C’est à ces moments que quelque paronymie se transforme en barbarisme inexcusable. Afin d’éviter de telles déconvenues, suivez les conseils de Pierre Bénard et cette nouvelle chronique qui distingue "circonvolution" de "circonlocution" et "omnibuler" d’"obnubiler".

dimanche 11 septembre 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Le mauvais « gény » des mots

Le mauvais « gény » des mots

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
Que faire lorsque tout ce qui nous entoure, du journal du matin au menu du dîner, comporte des fautes d’orthographe ? Il faut s’en remettre à Pierre Bénard bien sûr ! Luttez contre ces erreurs insidieuses qui s’infiltrent dans votre quotidien avec cette nouvelle émission qui fustige, entre autres, cette manie de mettre des Y partout...

dimanche 7 août 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Bien user de la langue, c'est ne pas abuser de certaines tournures !

Bien user de la langue, c’est ne pas abuser de certaines tournures !

« Faut-il le dire ? » la chronique de Pierre Bénard
À bas les abus de langage ! Tel est le credo de notre défenseur des lettres françaises. Dans cette nouvelle chronique, Pierre Bénard propose de rétablir l’ordre dans notre syntaxe en attaquant le mal à la racine avec l’emploi du verbe « abuser », hélas trop souvent (mal) employé dans nos médias ces derniers temps.

dimanche 10 juillet 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Nouveau ! la chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard

Nouveau ! la chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard

On a même entendu dire « inhumé en mer » !
Le sort réservé au corps d’Oussama Ben Laden en aura choqué plus d’un. Et tout particulièrement Pierre Bénard, meurtri par les barbarismes qu’a engendrés cette pratique funéraire. Ce défenseur de la langue française, docteur ès lettres, chroniqueur de langue au Figaro pendant dix ans, et notamment auteur d’« Au nord du grand canal », revient avec nous sur cet idiotisme journalistique que l’on ose à peine prononcer : « inhumé en mer ».

dimanche 12 juin 2011 - Emission proposée par : Pierre BENARD