Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Langues, lettres, philosophie


Articles

<i>La vision</i>, un poème d'Alfred de Musset, de l'Académie française

La vision, un poème d’Alfred de Musset, de l’Académie française

"Je ne suis ni l’ange gardien ni le mauvais destin des hommes..." lecture par Robert Werner
Canal Académie vous propose de découvrir ou de redécouvrir le poème La vision, d’Alfred de Musset. Le poète romantique, élu en 1852 à l’Académie française, offre ici une magnifique "prosopopée" (figure qui consiste à prêter la parole à un être inanimé, à une abstraction) de la Solitude. Écoutez, dans cette émission, Robert Werner en faire la lecture.

dimanche 7 octobre 2012

Science-Fiction par Michel Pébereau : <i> Nicholas Eymerich Inquisiteur </i>, <i> Les chaînes d'Eymerich </i> et <i> Le Chateau d'Eymerich </i>, de Valerio Evangelisti

Science-Fiction par Michel Pébereau : Nicholas Eymerich Inquisiteur , Les chaînes d’Eymerich et Le Chateau d’Eymerich , de Valerio Evangelisti

Enquête au temps de l’Inquisition ...
C’est une série bien particulière que nous présente aujourd’hui Michel Pébereau, dans sa chronique Science Fiction. Dans Nicholas Eymerich, le lecteur découvre sous la plume de Valerio Evangelisti les aventures d’un détective du XIIIe siècle, véritable Sherlock Holmes de l’ Inquisition qui, armé de sa foi et de sa seule discipline, compte bien mettre à mal hérésies et complots diaboliques visant la Sainte Eglise. Grâce à une écriture efficace et à une intrigue haletante, Valerio Evangelisti offre un roman qui révolutionne la littérature de science-fiction, où se mêlent histoire, enquête et horreur. Canal Académie vous le fait découvrir.

dimanche 7 octobre 2012

L'Institut Français lance CultureLab au Cavilam

L’Institut Français lance CultureLab au Cavilam

Apprendre le français en France à Vichy
Canal Académie vous propose une émission enregistrée dans une belle ville thermale de France dont les eaux bienfaisantes sont connues depuis l’Antiquité : Vichy où siège le CAVILAM, Centre d’approches vivantes des langues et des médias. Chaque année, un millier d’étudiants et de professeurs viennent y apprendre le français. Michel Boiron, directeur du CAVILAM explique ici les initiatives de l’Institut français, chargé du rayonnement de la culture française à l’étranger, et son nouveau programme "CultureLab".

dimanche 7 octobre 2012 - Emission proposée par : Virginia Crespeau

Alambic : à distiller, sans alambiquer !

Alambic : à distiller, sans alambiquer !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Comment dire « le vase de distillation » en arabe ? Al anbiq. C’est probablement par l’intermédiaire du latin médiéval des alchimistes qu’au XIIe et au XIIIe siècle le mot alambic, d’origine arabe, prit souche dans la langue française. Comme pour beaucoup de mots savants, il faudrait cependant pour être complet remonter au grec, ici ambix, désignant la coupe dont les bords sont rapprochés et ce faisant, donc, un vase à distiller.

dimanche 7 octobre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Amin Maalouf : <i>Les désorientés</i>, le roman d'un personnage qui lui ressemble

Amin Maalouf : Les désorientés, le roman d’un personnage qui lui ressemble

L’académicien explique son choix du thème de l’exil : "Ce qui est important c’est de rester ouvert à la vie"
Amin Maalouf, de l’Académie française, dans le livre Les désorientés, dépeint les multiples sentiments de l’exil. Avec finesse et tolérance, il nous plonge dans l’histoire d’Adam qui retourne au pays du Levant après 30 années passées à l’étranger. Le choc du retour s’accompagne de l’envie de réunir tous les amis d’autrefois. Les identités meurtrières planent dans l’air... L’événement se fera-t-il aisément ?

dimanche 7 octobre 2012

La notoriété médiatique expliquée par la sociologue Nathalie Heinich

La notoriété médiatique expliquée par la sociologue Nathalie Heinich

De l’importance des médias pour acquérir de la visibilité...Entretien avec Damien Le Guay
Nous regardons vivre des célébrités, les admirons de loin, les envions parfois et lisons leurs faits et gestes dans les magazines : stars de cinéma, animateurs de télévision, têtes couronnées, mannequins, sportifs, starlettes... Cette caste médiatique, comment y parvient-on ? Cette « grande famille du visible » n’est guerre analysée, ni ses lois, ni les évolutions de la « visibilité ». Or, elle est présente un peu partout avec la gestion d’un « capital symbolique ». Comment le comprendre ? Quels regards furent portés sur elle ? Que faut-il en penser ? Ecoutez l’analyse de Nathalie Heinich, auteur d’un essai justement intitulé "De la visibilité" : une des rares fois où la sociologie se penche sur cette question.

dimanche 30 septembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

La passion d'un Italien pour les dictionnaires français

La passion d’un Italien pour les dictionnaires français

rencontre avec Giovanni Dotoli, le plus francophile des lexicologues !
Quand l’Italien le plus francophile qu’on puisse rencontrer, Giovanni Dotoli, termine ses cours de langue et de littérature françaises à l’université de Bari, dans la botte de l’Italie, il se plonge dans l’une de ses passions : le dictionnaire. Tel un explorateur, il part à la rencontre des marges, des frontières, des transgressions, des savoirs, des méthodes, des références, des critiques, bref de tout ce qui peut alimenter sa « dicopathie » (néologisme qui figurera peut-être un jour dans l’un de nos dictionnaires !). Sa "dicopathie" est-elle contagieuse ? Pour le savoir, une seule solution : l’écouter dans cette interview !

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Hélène Renard

<i>A M. V. H.</i>, un poème d'Alfred de Musset, de l'Académie française

A M. V. H., un poème d’Alfred de Musset, de l’Académie française

"Le meilleur qui nous reste est un ancien ami..." lecture par Robert Werner
Ce poème A.M.V.H, d’Alfred de Musset, au titre bien énigmatique, Canal Académie vous propose de le découvrir ou redécouvrir. Le poète romantique, élu en 1852 à l’Académie française, offre ici un magnifique éloge de l’amitié. Écoutez, dans cette émission, Robert Werner en faire la lecture.

dimanche 23 septembre 2012

Science-Fiction par Michel Pébereau : <i> L'entité 0247 </i> et <i> le pays fantôme </i> de Patrick Lee

Science-Fiction par Michel Pébereau : L’entité 0247 et le pays fantôme de Patrick Lee

préparez-vous pour une guerre souterraine sans merci...
Le sort du monde en jeu... Voilà rien de moins que l’intrigue de L’entité 0247 et du Pays fantôme, deux premiers tomes d’une série romanesque de science-fiction, musclée et haletante. Les aventures et les péripéties de Travis, détenu sortant de prison et mêlé sans le vouloir à une intrigue autour d’artefacts extraterrestres, s’enchaînent à un rythme effréné, pour une histoire digne des plus grands James Bond. Michel Pébereau, de l’Académie des sciences morales et politiques, dans cette chronique « Science Fiction », vous fait partager son intérêt et son plaisir à la lecture de ces ouvrages.

dimanche 23 septembre 2012

L'essentiel avec... Jean-Loup Dabadie, de l'Académie française

L’essentiel avec... Jean-Loup Dabadie, de l’Académie française

L’académicien répond aux sept questions essentielles de Jacques Paugam
L’invité de notre série l’Essentiel est ici Jean-Loup Dabadie, journaliste, romancier, auteur de pièces de théâtre, adaptateur, scénariste et dialoguiste de films, auteur de plusieurs centaines de chansons et de sketchs. Mais surtout Jean-Loup Dabadie, le poète, l’amoureux de la langue française, Merlin si souvent enchanteur de nos univers cinéma et chanson...

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Jacques Paugam

Littérature comparée : le « Monde chinois » et les Lettres françaises (9/11)

Littérature comparée : le « Monde chinois » et les Lettres françaises (9/11)

Pierre Brunel reçoit Yvan Daniel et le philosophe Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques
Le rayonnement de l’« autre monde » chinois s’est affirmé progressivement dans les littératures d’Europe. La découverte et la reconnaissance de la culture chinoise sont à l’origine de nombreuses œuvres littéraires occidentales. De nos jours, le dialogue poétique et spirituel se poursuit : l’accueil de François Cheng au sein de l’Académie française en 2002 en témoigne. Écoutez Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques, Pierre Brunel et Yvan Daniel évoquer la grande question des missionnaires en Chine et les auteurs Paul Claudel, Victor Segalen et François Cheng.

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Anne Jouffroy

 Salon : tous les salons sauf un…

Salon : tous les salons sauf un…

Mot pour mot, la chronique de Jean Pruvost
Lieu de réception, lieu d’exposition, d’où vient le mot salon et quels sont ses divers sens depuis le XVII e siècle jusqu’à nos jours ? Car le mot, comme le rappelle notre lexicologue, Jean Pruvost, a évolué et attire toujours les curieux... Vous avez dit salon de l’agriculture ou de l’automobile, des Indépendants ou des Refusés, des livres ou des arts ménagers, ou même, de thé, de coiffure ou de verdure ? Le mot salon serait-il l’un des plus usités de la langue française ?

dimanche 23 septembre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

Montherlant et la tauromachie d'après son roman "Les Bestiaires"

Montherlant et la tauromachie d’après son roman "Les Bestiaires"

Taureau, torero, corrida et feria : l’héritage des cultes solaires de l’Antiquité
Dans son ouvrage Les bestiaires, Henry de Montherlant, élu à l’Académie française en 1960, confesse sans détours sa fascination pour la tauromachie. L’édition originale des Bestiaires est parue en mai 1926, d’abord chez Mornay puis chez Grasset. L’édition de 1929 dans La Bibliothèque reliée de Plon comporte en ouverture une lettre adressée par l’auteur au président de la République française, Gaston Doumergue (qui occupa cette fonction de 1924 à 1931). Si la corrida a, de nos jours encore, ses "pour", fervents passionnés, et ses "contre", non moins fervents acharnés, et que l’on approuve ou non le combat taurin, la lecture de cette lettre permet de comprendre bien des choses... Jugez-en.

dimanche 16 septembre 2012 - Emission proposée par : Hélène Renard

Ne faut-il pas déconstruire la déconstruction de Bourdieu ?

Ne faut-il pas déconstruire la déconstruction de Bourdieu ?

La sociologue Nathalie Heinich évoque son parcours avec Pierre Bourdieu au micro de Damien Le Guay
Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, spécialiste de l’art et du statut du créateur dans nos sociétés démocratiques, a écrit en 2007 « Pourquoi Bourdieu ». Livre d’admiration et de distance. Elle fut l’élève de Bourdieu pendant vingt ans puis, progressivement, elle s’en est émancipée. Elle relate ces deux moments dans ce livre et, durant cette émission avec le philosophe Damien Le Guay, elle reprend les formules si chères à Bourdieu : la "déconstruction sociale" et le "tout est socialement construit". Que faut-il penser d’un tel discours devenu dominant ?

dimanche 16 septembre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Science-Fiction par Michel Pébereau : <i> Magie brute </i>, "Chroniques du Grimnoir ", de Larry Correia

Science-Fiction par Michel Pébereau : Magie brute , "Chroniques du Grimnoir ", de Larry Correia

Une chronique magique et fantastique
États-Unis, début des années 1930. Apparu depuis près d’un siècle, la magie est partout. Les dirigeables sillonnent le ciel, des zombies peuplent Berlin et le lecteur découvre les « actifs », personnes capables de se téléporter, de lire dans les esprits ou même de modifier la gravité... Deux sociétés secrètes se livrent une bataille acharnée : l’Imperium, souhaitant imposer sa supériorité, et le Grimnoir, peuplé de résistants aux méthodes discutables. Roman à la croisée des genres, combinant avec réussite uchronie, fantasy urbaine ou encore steampunk, ce premier livre des « Chroniques du Grimnoir » est un polar inspiré, héritier des comics américains. Écoutez Michel Pébereau vous le présenter.

dimanche 9 septembre 2012

Les taxes !

Les taxes !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
C’est incontournable, il faut payer la taxe et même les taxes ! Mais peut-être, paraîtront-elles plus légères quand vous connaîtrez l’histoire et l’étymologie du mot ? On peut du moins l’espérer grâce au concours, toujours aussi instructif et plaisant, de notre lexicographe Jean Pruvost...

dimanche 9 septembre 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

En Ecoute facile : Le grand Condor des Andes, par Maurice Genevoix, de l'Académie française

En Ecoute facile : Le grand Condor des Andes, par Maurice Genevoix, de l’Académie française

Dans la série "les Académiciens et les animaux"
Venez à la rencontre du grand Condor des Andes, seigneur des oiseaux, dont la majesté a été décrite avec sensibilité et passion par Maurice Genevoix, de l’Académie française. Découvrez ce magnifique texte du romancier, qui ici se fait conteur et poète animalier. La programmation "En Ecoute facile" sur Canal Académie est particulièrement destinée à nos auditeurs dont le français n’est pas la langue maternelle.

dimanche 2 septembre 2012 - Emission proposée par : Virginia Crespeau

Plain language

Plain language

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Et si on le disait simplement ? Nous sortons d’un déluge de logorrhée politicienne, d’un déferlement de « creuser l’écart » et de « virer en tête », de « duels fratricides » et de « ballottages » ballottés entre deux t et un seul t . Pierre Bénard regrette que, dans ce tumulte, ait pu passer inaperçu un événement considérable : pendant trois jours, à Washington, le congrès de l’association « Clarity International » a rassemblé 150 délégués ayant en commun le souci de mettre de la simplicité dans le vocabulaire des lois, des règlements, des questionnaires, des modes d’emploi... De faire en sorte que chacun, comprenant ce qu’il lit, évite ainsi les pièges du jargon des professionnels et du galimatias des éternels médecins de Molière.

dimanche 2 septembre 2012 - Emission proposée par : Pierre BENARD

Science-Fiction par Michel Pébereau : <i>L'homme démoli</i> et <i>Terminus les Etoiles</i> d'Alfred Bester

Science-Fiction par Michel Pébereau : L’homme démoli et Terminus les Etoiles d’Alfred Bester

Téléportation et télépathie au coeur de ces deux romans...
Alfred Bester, qui est mort en 1987, ne se considérait pas comme un écrivain. « J’ai commencé à écrire », raconte-t-il, « lorsque j’en ai terminé avec l’Université en 1935, simplement parce-que j’avais tâté du droit et de la médecine, avais laissé tomber tout ça, et que je glandouillais, me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire de ma personne ». Et d’expliquer qu’ « il vendit quelques nouvelles de SF dans de vieux magazines populaires avant de « se mettre à des histoires pour des héros de bandes dessinées aux noms invraisemblables ». « M. Bester » a-t-il aussi écrit, « appartient à la race des auteurs qui aiment mieux parler de l’art d’écrire plutôt qu’écrire …Il parle pour dissimuler le fait qu’il n’a rien à dire ».

dimanche 26 août 2012

La fraude

La fraude

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost
Le mot fraude est très ancien, hélas, on ne s’en étonnera pas, tromper son prochain existe depuis Adam et Ève, souvenez-vous de la fameuse pomme. Et le mot n’a pour ainsi dire pas changé de sens depuis le latin classique fraudis, désignant dès l’Antiquité la mauvaise foi, la fourberie, la fraude. Il était naguère associé à un autre mot aujourd’hui presque disparu, la « fallace » : « C’est un homme sans fraude et sans fallace », lit-on dans le Dictionnaire de l’Académie, en en 1835. « Sans fallace », c’est-à-dire sans « tromperie ».

dimanche 26 août 2012 - Emission proposée par : Jean Pruvost

... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 |...