Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Lévi-Strauss par Françoise Héritier son successeur au Collège de France

La femme succède à l’homme au Collège de France
En 1982, Françoise Héritier succède à Claude Lévi-Strauss au Collège de France. Celle qui a passé de nombreuses années à ses côtés nous parle de l’homme qui lui a donné la passion de l’ethnologie.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : HAB360
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/hab360.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 6 juillet 2008

C’est à un de ces cours magistraux que Claude Lévi-Strauss donne à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes en 1954, que Françoise Héritier, alors en études d’Histoire, assiste par curiosité. Depuis lors, elle bifurque complètement de voie, pour ne se consacrer qu’à l’ethnologie qui est devenue une véritable passion. Moins de 30 ans après, elle succède au maître au Collège de France.

« J’ignorais l’existence de l’éthnologie », dit-elle. Pourtant, aidée par Lévi-Strauss, elle commence par partir en Haute-Volta. Françoise Héritier passe ensuite de nombreuses années en Afrique.

Elle nous parle de l’homme et de sa vie au Collège de France, de sa personnalité à part : « ce respect immédiat qu’il imposait à toutes les personnes qu’il rencontrait » et tire sa révérence à celui qui lui a donné sa chance.

Françoise Héritier
Françoise Héritier

Françoise Héritier succède à Claude Lévi-Strauss à la chaire d’anthropologie sociale en 1982. Ce dernier l’avait dirigée dès 1959. Lors de son dernier cours, Lévi-Strauss concluait par ces mots : « L’ethnologie aura longtemps pour mission principale de recueillir tout ce qu’il est encore possible d’apprendre sur des croyances, des coutumes, et des institutions qui constituent autant de témoignages irremplaçables de la richesse et de la diversité humaine. Mais il est bon que les ethnologues, sans faillir à leur obligation première, se penchent aussi sur ces franges d’interférence où les informations provenant de sociétés les unes très proches, les autres très lointaines, s’annulent parfois et plus fréquemment se renforcent. C’est une des tâches de l’anthropologie d’aujourd’hui ; ce sera, davantage encore, une de celles de l’anthropologie de demain ».

Professeure honoraire au Collège de France où elle occupait la chaire d’étude comparée des sociétés africaines, directrice du laboratoire d’anthropologie sociale, directrice d’études à l’école des hautes études en sciences sociales, Françoise Héritier est une anthropologue de renom international, ayant pris la succession de Claude Lévi-Strauss au Collège de France. Médaille d’argent du CNRS en 1978, elle a reçu le prix Irène-Joliot-Curie créé en 2001. L’auteur notamment de « Masculin/féminin » a consacré l’essentiel de ses recherches aux fondements de la domination masculine.

En savoir plus :

- Claude Lévi-Strauss de l’Académie française
- Nos émissions consacrées à Claude Lévi-Strauss

- Claude Lévi-Strauss, L’homme nu, éditions Omnibus (oct. 1971)
- Claude Lévi-Strauss, La pensée sauvage éditions Presses Pocket, 1991

Retrouvez ce témoignage dans le livre Lévi-Strauss. L’homme derrière l’oeuvre.

Prix National Claude Lévi-Strauss

Le vendredi 28 novembre 2008, au Musée des Arts premiers du Quai Branly, à l’occasion du centième anniversaire de M. Claude Lévi-Strauss, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé la création d’un grand prix de sciences humaines et sociales.






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires