Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Joies et tourments d’un DRH, vers une conception humaniste de l’entreprise

Avec Xavier Grenet, premier lauréat du prix Olivier Lecerf, décerné par l’Académie des sciences morales et politiques

Xavier Grenet s’est vu décerner par l’Académie des sciences morales et politiques le prix Olivier Lecerf 2008 pour son essai Cahiers - joies et tourments d’un DRH préfacé par l’ancien ministre Roger Fauroux. Il est directeur des ressources humaines du groupe Saint-Gobain (1993-1997), chargé des cadres supérieurs et dirigeants. Il s’entretient ici avec Annet Sauty de Chalon.


Bookmark and Share

Entre journal et mémoire, cette réflexion - en réalité cette méditation - sur l’homme et sa place dans l’entreprise se fonde sur les milliers d’entretiens que cet ancien enseignant en philosophie a minutieusement consignés sur des cahiers.
De cette expérience Xavier Grenet tire un enseignement profondément humaniste, où le temps consacré à l’autre tient une place prépondérante. « On ne manipule pas l’homme comme une machine », s’écrie l’ancien DRH dont la démarche constamment empathique prend l’allure d’une vraie hygiène de vie.



Dans cet entretien, Xavier Grenet retiendra l’attention de tous ceux qui s’interrogent sur le sens de l’entreprise, comme entité humaine soumise aux lois de la performance. Il ne recule pas devant les questions que pose son métier : le management ne déguise-t-il pas une contrainte visant à faire adhérer « volontairement » le salarié aux buts de l’entreprise ? Comment interpréter les vagues de suicide survenus au sein de grands groupes français ? Un DRH a-t-il une position à défendre face aux stratégies implacables destinées à délocaliser la main d’œuvre et à mettre en préretraite des personnes s’estimant encore utiles ?



Décrit par son préfacier, l’ancien ministre Roger Fauroux, comme un « bâtisseur d’humanité », Xavier Grenet se qualifie plus modestement de « passeur », préférant les « relations humaines » aux « ressources humaines ». Amateur de Stéphane Mallarmé et d’Emmanuel Kant, il développe ici un propos qui, particulièrement en temps de crise, mérite d’être remarqué.

En savoir plus sur le Prix et la Fondation Olivier Lecerf

Olivier Lecerf (1929-2006) fut président de Lafarge de 1974 à 1989. Il a toujours défendu et illustré une conception humaniste du management de l'entreprise, conception qu'il a exprimée par la formule "Mettre l'homme au coeur de l'entreprise". C'est pour honorer sa mémoire que Bertrand Collomb (de l'Académie des sciences morales et politiques), et Lafarge ont créé en 2008, une fondation qui porte son nom, abritée par cette académie et avec le soutien de l'Oréal et de Saint Gobain. La Fondation a donc pour but d'honorer et de faire connaître des réalisations, travaux ou ouvrages qui s'inscrivent dans la tradition de l'humanisme entrepreneurial illustré par Olivier Lecerf.

Ecoutez aussi(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires