Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Bible de Jérusalem, vingt siècles d’art

Lorsque des artistes de génie illustrent la Bible, avec Isabelle Saint-Martin

Comment les maîtres de l’art ont-ils illustré les textes bibliques ? Un somptueux ouvrage en trois volets : La Bible de Jérusalem, vingt siècles d’art, loin de se contenter d’une simple reproduction, offre des notices détaillées sur les artistes. Notre invitée, Isabelle Saint-Martin, spécialiste de l’iconographie chrétienne en Occident de la Renaissance à nos jours, nous explique le caractère exceptionnel de cet ouvrage.


Bookmark and Share

Isabelle Saint-Martin, spécialiste de l’iconographie chrétienne en Occident de la Renaissance à nos jours, actuellement directrice adjointe de l’IESR, l’Institut Européen de Sciences des Religions, explique comment, elle et deux collaborateurs (Jean-François Colosimo, directeur général de CNRS Editions, enseignant la philosophie et la patrologie à l’Institut Saint-Serge de Paris, et Grégoire Aslanoff, ingénieur en histoire de l’art byzantin au CNRS, spécialiste de l’iconographie chrétienne antique et médiévale) ont été amenés à partager l’aventure de cette édition impressionnante de beauté : La Bible de Jérusalem, vingt siècles d’art. (Editions du Cerf et Réunion des Musées Nationaux)

- Le texte de l’école biblique de Jérusalem, illustré par des œuvres emblématiques, de l’Antiquité à nos jours, de toutes les écoles et styles, assorties de notices détaillées qui les replacent dans leur contexte historique, célèbre cette convergence entre le sacré et le profane, l’écrit et l’image et retrace cette histoire des Écritures.

Pour Canal Académie, Isabelle-Saint Martin se propose de donner quelques exemples. Voici ses descriptions et explications :

Les choix d’illustrations, par la variété des époques et des styles, mettent en évidence l’évolution de ces représentations et la façon dont les artistes interprètent ces récits.

Ainsi par exemple, on voit sur l’une des premières pages la création des astres dans le célèbre décor de la chapelle Sixtine. Michel-Ange met en scène les phases de la création ordonnées par les gestes majestueux et la silhouette vigoureuse d’un créateur à longue barbe blanche. Ce type du « Vieillard vénérable » inspiré de l’Ancien Testament, de la vision de Daniel, prend ici une allure jupitérienne.

Plus loin, dans le livre de l’Exode, deux temps forts de l’histoire de Moïse : sa vocation sur le mont Horeb et le don de la Loi sont réunis sur une pleine page du psautier d’Ingeburge de Danemark (début XIIIe).
Au registre supérieur, Moïse contemple le buisson ardent.
Beaucoup d’éléments seraient à décrire et analyser, mais si on suit le fil d’une représentation du Seigneur, on voit dans le buisson une figure de Christ bénissant avec nimbe cruciforme.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires