Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Olivier Germain-Thomas : explorateur des mondes

Rencontre avec le voyageur éperdu au Festival de Fès 2010

Le Festival de Fès est l’occasion de rencontres extraordinaires... Écoutez Olivier Germain-Thomas, écrivain voyageur, lauréat de prix prestigieux dont celui de littérature Henri Gal 2006, décerné par l’Académie française. Il raconte, dans cette interview sur place, son goût de l’aventure et de l’ailleurs.


Bookmark and Share

Au Festival de Fès de nombreuses personnalités se succèdent. Parmi elles, en 2010, un écrivain voyageur insatiable des beautés du monde : Olivier Germain-Thomas. Grand, frêle et solide comme un roc, il ne cesse d'arpenter les contrées lointaines et de braver l'impossible... à la recherche de quoi ?

La passion du voyage

- «J'aime pousser des portes fermées, j'ai le goût de ce qui échappe : essayer de découvrir quelque chose que l'on ne connaît pas. Pousser la porte d'une culture aussi étrange que celle de l'Inde, essayer de comprendre de l'intérieur en vivant dans des monastères ce qu'est le bouddhisme, au Japon en vivant dans des sanctuaires shintô, tout cela élargit, me semble t-il, la conscience. Mais il y a autre chose, tout de même : je pars avec des petits carnets, je note des petites phrases et cela donne des livres ; ce n'est donc pas complètement désintéressé !»



Sur le bouddhisme et la réponse aux questions existentielles

«À travers le bouhhisme, j'ai trouvé la possibilité de concilier la non réponse sur l'existence ou la non existence de dieu qui m'habite depuis l'âge de 17 ans avec une recherche spirituelle de l'intérieur. En effet, Bouddha refuse de répondre à la question : Dieu existe-t-il ou pas ? Le sacré existe mais nous ne sommes pas capables de répondre à la question ontologique essentielle de l'après, cela me convient tout à fait.»

Au moment de l'interview (juin 2010), Olivier Germain-Thomas parle de son livre : Le Bénarès-Kyôto (éditions du Rocher, 2007) et Prix Renaudot du meilleur essai. Ce livre est le récit d’un périple accompli par voies terrestre et maritime à travers une grande partie de l’Asie qui correspond à la voie suivie par le bouddhisme. L’Inde, en train du nord au sud, les villages, l’amour sacralisé, la médecine traditionnelle. En Thaïlande, dans un site perdu au-dessus du Mékong, dialogue avec une jeune femme au bord du suicide. Dans les forêts du Laos, vie au sein d’une société « première ». Au Vietnam, un parfum colonial. Dans la Chine, découverte depuis le sud jusqu’aux bords de la Mongolie : les paysages des peintres, le Tao, Confucius, les villes de verre et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires