Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les langues régionales de France : le normand, souvenir des Vikings ? (18/20)

Dix-huitième émission de la série proposée par la linguiste Henriette Walter

Le normand présente l’originalité d’appartenir à la fois à deux ensembles dialectaux d’oïl : la grande zone d’oïl de l’Ouest qui s’étend vers le sud jusqu’à la limite du domaine d’oc, et la zone d’oïl du Nord, qui va jusqu’au territoire ouÌ se parle le flamand, langue germanique, et où l’on parle le picard. La limite entre les dialectes d’oïl du Nord et d’oïl de l’Ouest est marquée, en Normandie, par la ligne Joret, ainsi nommée parce qu’elle a étéì établie grâce aux enquêtes réalisées par le dialectologue Charles Joret à la fin du XIXe siècle.


Bookmark and Share

La limite entre les dialectes d'oïl du Nord et d'oïl de l'Ouest est marquée, en Normandie, par la ligne Joret, ainsi nommée parce qu'elle a été établie grâce aux enquêtes réalisées par le dialectologue Charles Joret à la fin du XIXe siècle.




- La spécificité du normand

Le normand présente une autre caractéristique, celle d’avoir ultérieurement subi l’influence — assez faible, il est vrai, mais qui fait son originalité — d’une langue germanique, la langue scandinave des Vikings.
Partis des pays nordiques, les Vikings, après avoir déferlé sur toute l'Europe en y semant la terreur au cours du IXe siècle, s'étaient finalement sédentarisés et installés sur le domaine devenu le duché de Normandie à partir de 911, par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, signé par le roi Charles le Simple. Une nouvelle ère allait commencer : celle des Normands.


- Quelques traces du scandinave

Ayant fait souche en Normandie, leurs descendants ont parlé une langue romane particulière à cette région, le normand.
Des traces de vocabulaire scandinave peuvent être repérées dans un petit nombre de mots toujours vivaces dans les parlers de Normandie, et même dans le français régional de la région : par exemple le substantif féminin fale, d’une forme scandinave falr « jabot », « gorge (d’un oiseau) » et, par extension, « gorge d’un être humain », puis « estomac » et même « plastron de chemise ». Dérivé de fale, l’adjectif falu, signifie « qui a du jabot » ou même « qui a du ventre », et il existe une sorte de brioche légèrement bombée qui se nomme encore une falue. On retrouve fale dans l’expression avoir la fale basse, et qui est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires