Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les Étrusques (1/2) : Le fameux mystère d’une civilisation restée proche de nous

L’originalité et la prospérité de l’Etrurie antique expliquées par Dominique Briquel, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Au début du premier millénaire avant notre ère, les Étrusques ont développé la première grande civilisation d’Italie. L’expansion de Rome y mit fin en un siècle et demi, des années 396 à 264 avant J.C. Elle ne nous est plus perceptible que par les vestiges que le sol de la Toscane et des alentours livre aux archéologues. C’est assez pour nous fasciner mais cette civilisation continue de baigner dans une atmosphère de mystère. Quelle est leur origine ? Comment s’explique la puissance de l’Étrurie antique ? Pourquoi ce peuple nous intéresse-t-il toujours autant ? Dominique Briquel, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, spécialiste de cette civilisation, est l’invité d’Anne Jouffroy.


Bookmark and Share

Ce peuple ancien, disparu au moment où l’Empire de Rome s’est affirmé, captive de nos jours autant les spécialistes en étruscologie que les nombreux touristes, qui - parcourant la Toscane, mais aussi l’Émilie en zone padane et la Campanie, qui appartinrent au moins à un certain moment au monde étrusque - ne manquent pas d’être admiratifs devant ce qu’il nous a laissé. Les souvenirs d’une grandeur passée sont vivants dans la campagne toscane (nécropoles bien conservées dont les riches tombes attirèrent les fouilleurs depuis la Renaissance).
La civilisation urbaine très prospère de l’Étrurie ancienne servit de terreau à l’essor des villes toscanes du Moyen-âge et de la Renaissance. Le système urbain toscan actuel, qui prolonge celui des cités médiévales, est ainsi le lointain héritier de l’organisation du territoire étrusque.

Les cités étrusques

Les Anciens nous parlent d’une structure fédérale de douze cités étrusques (dodécapole). L’analogie avec la dodécapole ionienne ne doit pas faire conclure à un emprunt. Les Étrusques, à l’instar de bien d’autres peuples, ont dû se donner, dès les temps les plus reculés, une structure qui leur permît de concrétiser leur appartenance à un même ensemble ethnique. De tels ensembles regroupant douze unités est un fait banal dans le monde antique.
La capacité de résistance des Étrusques contre les tentatives de colonisation des Grecs illustre la solidité des liens communautaires entre les cités-États.

La civilisation étrusque et ses contacts avec les Grecs

L’éclosion de la brillante civilisation étrusque ne s’explique que grâce à une sorte d’impulsion arrivée de l’extérieur, par les Grecs.
Après la chute des palais Mycéniens (vers 1100 avant J.C.), la Grèce connut une période difficile appelée les « Siècles Obscurs », puis brusquement ce fut le fameux « miracle grec » ; on vit des navigateurs grecs se lancer sur les mers, sillonner les chemins maritimes de la Méditerranée.
Les premières colonies grecques fondées en Occident furent Pithécusses (actuelle Ischia) en 775 avant notre ère et Cumes en 750. Les Grecs choisirent ces localités,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires